Vous êtes ici : Accueil -> Grands thèmes d’histoire locale -> Poids, mesures, monnaies, prix, salaires -> Poids et mesures -> 1641 - Saintonge - Mesures diverses de l’arpent dans les (...)

1641 - Saintonge - Mesures diverses de l’arpent dans les châtellenies

D 3 septembre 2006     H 12:43     A Pierre     C 1 messages A 2684 LECTURES


agrandir

L’arpent au XVIIe siècle. - Mesures diverses de l’arpent dans les différentes châtellenies du pays de Saintonge.

Source : AHSA - Archives Historiques de la Saintonge et de l’Aunis (t VIII - 1880)

Ecriture du XVIIe siècle ; feuille de papier qui se trouve dans les minutes de Verjat, notaire royal à Saintes (année 1641), en l’étude de Me Philippon, notaire à Saintes. Communication de M. Charles Dangibeaud.

Voir aussi : Ancien Régime, poids, mesures, monnaies

Ce sont les ordonnances et institutions de l’arpent du roy, notre sire, au pays et conté de Xainctonge, tant de ça que de là la rivière de Charante, ville et gouvernement de La Rochelle ;

et doibt avoir la chaisne de l’arpenteur dix sept piez et demye marchans, qui content cinq pas de trois piedz et demy chacun, qui est cinq aulnes de Paris.

XAINCTES

Premièrement en la chastellenie de Xainctes, chascun quartier ou harpan doibt contenir quatre vingtz cinq pas en carré, et pareillement ès dépendences d’icelle, qui est deux cens quatre vingtz dix sept pieds et demy.

Item chascun quartier ou harpan du siége et ressort de l’église de Xainctes doibt estre de soixante douze pas en carré, et pareillement ès dependences d’icelle, qui est pour quartier deux cens cinquante deux piedz qui vallent deux journaux dix carreaux.

THALEMONT

Item en la chastellanie de Thalemon-sur-Gironde, chascun quartier ou harpan doibt estre pareilh à celuy de Xainctes.

MARENNES, OLLERON et ARVERT

Item un chascun quartier ou harpan ès bailliages de Marennes et seigneurie d’Olleron et Arvert doibt estre de quatre vingtz cinq pas en carré.

RICHEMONT

Item en la chastellanie de Richemont et dépendences d’icelle, chascun quartier ou harpan est de quatre vingtz cinq pas en carré, qui est deux cens quatre vingtz dix sept pieds et demy.

ROYAN

Item en la chastellanie de Royan, chascun quartier ou harpan est de quatre vingt cinq pas en carré comme à Richemont.

PONS, PLASSAC, LE VIROUL, COSNAC, MONTANDRE, BARBEZIEUX, CHALAYS, COYRON, BROUSSAC, ARCHIAC, JONZAC, SAINCT-MAGRIN, VOUGEZAC (?), MONTBOUYER, OZILLAC, FONTAINES, MONTLIEU, MONTIGNAC-CHARENTE, PONT-LABÉ, MORTAGNE, MASTAZ et TAILLEBOURG

Es chastellanies susdictes, chascun quartier ou harpan doibt estre de quatre vingtz dix pas en carré, et semblablement ès dependences d’icelles, qui est trois cens quinze pieds en carré, qui vallent trois journaux un quart, et chascun pas vault trois pieds et demy marchandz, et chascun quartier vault trois cens vingt quatre carreaux.

PARCOUL, CHAMPAGNE, NANCRAS et SAULJON

Es chastellanies et bailliages susdictes, chascun quartier et harpan doibt estre de quatre vingtz cinq pas en carré, et pareillement ès dépendences d’icelles, qui est deux cens quatre vingtz dix sept pieds et demy en carré, qui est trois journeaux moins dix carreaux.

SAINCT-JEHAN-D’ANGÉLY

Chascun quartier de l’abbaye Sainct-Jehan-d’Angély doibt contenir soixante pas en carré, et doibt contenir ledict harpan deux cens dix pas en carré.

ROCHEFORT

En la chastellanie de Rochefort et dependances d’icelle, chascun quartier ou harpan doibt contenir quatre vingtz dix pas en carré, qui vallent trois cens quinze piedz.

LE GRAND FIEF D’AULNIS, CHASTELAILLON

Le quartier ou harpan ès grandz fiefz d’Aulnis et Chastelaillon et dépendences d’iceluy doibt contenir cent dix carreaux.

AULNAYS et SOUBIZE

Es contez et chastellanies susdictes, chascun quartier ou harpan doibt contenir soixante quinze pas en carré, et pareillement ès dependences d’icelles, qui vault ledict quartier deux cens soixante deux piedz et demy en carré, et chascun vault trois piedz et demy marchandz qui est quinze longueurs de chaisne.

BENON, FONTENAY, TAUNAY-BOUTONNE, THAUNAY-CHARANTE

Es contés et chastellanie susdictes et dépendences d’icelles, chascun quartier ou harpan doibt contenir soixante et douze pas en carrré, qui est deux cens cinquante deux pas en carré qui vallent deux cens carreaux [papier rongé] journaux. Item, èsdicts, pays et conté de Xainctonge, ville et gouvernement de La Rochelle et dépendences d’icelles, chascun journaux de terre contient cinquante pas en carré, qui vallent dix chaisnes en carré, et les dix chaisnes vallent cent carreaux, et chacun carreaux vault dix sept piedz, et chascun jour[naux] huict vingts quinze piedz en carré.

LES DROICTZ ET DEVOIRS DE L’HARPENTEUR

L’harpanteur pour l’harpant et mesure d’un chascun quartier et appartient pour son droict et sallaire sept sols six deniers parisis forte monnoye.

Item, audict harpanteur apartient, de son droict, quand il harpante, tout le bois qui empesche l’alle de la chaisne.

Vos commentaires

  • Le 3 octobre 2006 à 11:25, par duguet En réponse à : 1641 - Mesures diverses de l’arpent dans les différentes châtellenies du pays de Saintonge

    L’ordonnance signalée par Dangibeaud, attribuée à l’année 1641, n’ a probablement pas été appliquée, comme d’autres, antérieures, sont restées lettre morte. Il en a été ainsi à Rochefort, pourtant ville royale. En effet, des lettres patentes de mars 1669 autorisent l’intendant de Rochefort « à donner à tous ceux qui voudraient y habiter des emplacements par baillettes, moyennant un cens d’un denier par carreau, les cent carreaux faisant l’arpent ou pour mieux dire 900 toises ». Un carreau fait donc 9 toises carrées, soit 3 toises (ou 18 pieds) de côté.

    En 1704, le notaire rochefortais Tessier est plus précis. Dans des actes concernant des terres sises dans la paroisse de Rochefort, il signale que ces terres ont été arpentées « avec une chaîne de fil d’archal de dix-huit pieds de longueur, mesure de Paris, les cent chaînes carrées faisant un journal » (3 avril 1704) ; « avec une chaîne de fil d’archal de dix huit pieds de longueur, chaque pied faisant douces pouces de long, mesure de Paris, les cent carreaux faisant un journal » (19 décembre 1704). Il s’agit donc de l’arpent de Paris, appelé localement journal.

    Répondre à ce message

Répondre à cet article

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
  • [Se connecter]
Votre message
Ajouter un document

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Les mots-clés de l'article

pour en savoir plus sur :

Chercher dans le site

Les plus lus --- Les 50 +

1.  Calendrier révolutionnaire ou républicain - Conversion en date grégorienne

2.  Carte satellite des voies romaines, des chemins anciens de Saintonge, Aunis et Angoumois

3.  Conversion des monnaies d’avant la Révolution en valeur actuelle

4.  FAQ & R - Le Forum Aux Questions ... & aux Réponses

5.  Carte satellite Googlemap avec moteur de géolocalisation : rechercher une ville, une commune, un village


5 articles au hasard

1.  Sud-Ouest du 23 août 2009 - Histoire Passion : ces histoires locales exhumées

2.  1731 - Arthus Deguip, curé de St-Léger en Pons, condamné aux galères

3.  1638 - Jacques Boyceau de la Barauderie - Traité du jardinage

4.  1851 - Le ton monte entre la Charente-Inférieure et l’Algérie - Archives

5.  961 - 1628 - Histoire des institutions municipales de La Rochelle


Les plus populaires --- Les 50 +

1.  Conversion des monnaies d’avant la Révolution en valeur actuelle

2.  Carte satellite des voies romaines, des chemins anciens de Saintonge, Aunis et Angoumois

3.  1743 - Le commerce des étoffes à la Foire de Bordeaux

4.  1880 - Archives Historiques de Saintonge et d’Aunis - T VIII

5.  Archives Historiques de Saintonge et d’Aunis - 16ème siècle - 1500-1549 - Table chronologique des sources


Brèves --- Toutes

1.  Au château de la Roche Courbon, fête de la préhistoire les 23 et 24 avril 2016

2.  Antiquité-Avenir. Réseau des Associations liées à l’Antiquité - Communiqué de presse

3.  Temples de la Saintonge Maritime : Une histoire mouvementée

4.  2.644.259 visiteurs sur Histoire Passion - Statistiques au 31/12/2013

5.  Archéologie et histoire du fleuve Charente à Taillebourg - Port d’Envaux