Vous êtes ici : Accueil -> Hommes et femmes de notre histoire -> Grandes familles -> Frétard de Gadeville, d’Ecoyeux et Chesnel -> Généalogie de la famille Frétard de Gadeville, d’Ecoyeux, de (...)

Généalogie de la famille Frétard de Gadeville, d’Ecoyeux, de Château-Chesnel

D 31 mai 2010     H 00:12     A Pierre     C 0 messages A 2470 LECTURES


agrandir

Une famille originaire du Poitou, "rapportée" en Saintonge et en Angoumois, souvent citée dans Histoire Passion, pour une raison simple : ses fiefs de Gadeville et de Chatenet étaient situés dans la paroisse de Brie-sous-Matha, chère au créateur de ce site. (voir ici pour + de détails)

Pour faire bonne mesure, nous avons mis ici 2 versions de cette généalogie : celle de Beauchet-Filleau, dans son Dictionnaire historique et généalogique des familles du Poitou, et celle de Gustave Chaix d’Est-Ange, dans son Dictionnaire des familles françaises. Ces deux versions sont complémentaires.

On observera qu’une particule "de" de création tardive (milieu du XVIIIe siècle) vient précéder le patronyme Frétard, dans une phase d’inflation nobiliaire.

-1- Généalogie par Henri Beauchet-Filleau

Source : Dictionnaire historique et généalogique des familles du Poitou. - Henri Beauchet-Filleau - Poitiers - 1891 - archives.org

FRÉTARD ou FRETART. — Famille noble originaire du Loudunais. où on la trouve établie dès le XIIe siècle. Elle a possédé des fiefs importants et produit plusieurs personnages considérables. L’Histoire des du Plessis de Richelieu par du Chesne donne un fragment généalogique de cette famille, mais il est erroné. Une branche est passée en Orléanais, puis en Saintonge, ou elle subsiste encore.

Blason : de gueules fretté d’argent.

Dans l’Armorial de St-Jean-d’Angély en 1700, on a enregistré pour Michel-Galéas (8e deg., § III) : « de gueules à 6 chevrons d’argent » ; cela doit provenir dune confusion de copiste ; et pour Charles, sr d’Onvillier (8e deg., § IV) : « fretté d’argent et de sable ».

- Frétard (Dreux}, Chev., fut témoin en 1216 avec Thibaud de Blazou, sgr de Mirebeau, d’une donation faite à Ste-Croix de Poitiers par Marguerite de Berrie, veuve de Hugues d’Ambroise. (D. F. 5.)

- Frétard (Bouchard). Chev., sgr de Samarçolles. fils d’un sgr de Turzay, possédait des domaines relevant de ce fief en parage, qui étaient en 1313 passés a ses enfants. (Noms féodaux.)

- Frétard (Guyon). Ec., fut nommé exécuteur testamentaire de Guillaume de Marsay, Ec, en 1316. (Fonds latin 17141, p. 68.)

- Frétard (Philippe) épousa vers 1330 Jean Clérambault. Ec.. qui reçut en don du Roi, en janv. 1347. le fief de la Toniére. près Montreuil-Bellav. Elle était veuve en 1351. (A. H. P. t. 13.)

- Frétard (Isabeau) était mariée a Thibaud de la Grézille, qui vivait en 1356. (Cab. de d’Ilozier. t. 174. Dos. 4402.)

- Frétard (Pierre) fit partie de la montre de Guillaume de Neillac, Chev., passée à Confolens le 23 avril 1382 (Fonds franc. 21539.) Il possédait en 1387 l’hébergement de Sauves et de Primery (Gén. d’Espinay, p. 16.)

- Frétard (Tassin), peut-être un sobriquet, Ec. fit aveu à Mirebeau en 1387. pour la Roche-Bourreau, comme tuteur de Louis Fouchier, son beau-fils. (Franc. 9301, p.289) Il épousa Jeanne de la Roche, veuve de Gillet Fouchier, et fille de Jean, Ec., vivant en 1354. (M. A. O. 1877.)

- Frétard (Pierre), prieur de S’-Romain de Châtellerault de 1475 a 1480. fit aveu au Cte du Maine. Vte de Châtellerault. de ce qu’il tenait de lui en franche aumône. (Arch. Vien. Abb. de St-Cyprien.)

- Frétard (Mathurin) servit au ban de 1467 comme brigandinier du sr de l’lsle. (Bans et arrière-bans.)

- Frétard (Adrien) remplaça au ban de 1491 son pète André, qu’il dit être âgé de 60 ans. (id.)

- Frétard (Jean), chanoine de l’Eglise de Poitiers, assiste en 1514, comme député de son chapitre, au procès-verbal de la réforme du Coutumier du Poitou. Il mourut en 1515. (F)

- Frétard (Madelon) était Chevalier de Malle en 1525. (Vertot)

- Frétard (Anne) était épouse de Mathieu de Fougère. Ec., sgr de Villiers, en 1577. (Gén, de Fougère.)

- Frétard [N...] épousa Jeanne Gourdeau, fllle de Pierre, et de Jeanne de Marconnay (XVIe siècle}. (Cab. de d’Hozier, t. 169, Gourdeau.)

- Frétard (Pierre), sgr de l’hôtel du Chesne, proisse de Montoiron (Vien.). et cité dans l’aveu rendu a Châtellerault le 12 oct. 1672 par Louise de Croisllles, veuve de Georges Gillier, Chev., Baron de Marmande, pour le château de Puygarreau. (Arch. Nat. P. 435 1.)

- Frétard (Marie-Louise-Elisabeth, veuve de Simon Dumenil ; N. de Vassogne, sgr de Beauchamp et de Brie, et Marie Frétard, son épouse ; Louis Frétard, Chev., sgr de Fouras et autres reçurent assignation à comparaître paroisse de Cherves en Angoumois le 13 sept. 1783. (La Charente Révolutionnaire par Bujeaud, p. LIX.)

§ Ier. — Branche de Turzay.

- 1. - Frétard (Simon), Chev., sgr de Turzay (Claunay, Vien) vivant en 1250 et marié à Peronelle, en eut au moins : 1° Pierre, qui suit ; 2° Jeanne, mariée à Gauvain de Dercé, Ec. vivant en 1278.

- 2. — Frétard (Pierre), Ec, sgr de Turzay, Sautonne (Martaizé, Vien.), décédé en 1297, eut au moins : 1° Robert, qui suit ; 2* Pierre, qui tenait un fief en parage de Turzay en 1319. (Noms féodaux.) C’est lui, croyons-nous, qui fut tué à la bataille de Poitiers en 1356. (Impôt du sang.)

- 3. — Frélard (Robert ou Jobert), Chev., sgr de Turzay, Sautonne, Saires, Primery, Sauves, Chambellan du roi Philippe VI, fit aveu de Turzay à Loudun en 1319 (Noms féodaux) et en 1334. Il fonda une chapelle dans l’église d’Aulnay en 1345, donnée à l’abbaye de Fontaine-le-Comte, et mourut en 1346. D’après une note (D. F. 83), le 12 juin 1328, il fut fait chevalier par le Roi lui-même, qui lui assigna en plus une pension de 200 I. sur la prévôté de Loudun. Il a dû avoir pour fils : 1° Huet. qui suit ; 2° Robert, qui a formé la branche de Primery, § Il ; 3° Guillaume, Ec., que l’on dit sgr do Sauves, vivant en 1345 ; 4° Jeanne, mariée d’abord à Guy Odart, Chev., sgr de Mons, puis à Guy de la Tousche.

- 4. — Frétard (Huet ou Huguet), Chev., sgr de Turzay. Glenouze, y fit vente en 1365 (Arch. D.-S. E. 27) et fit aveu de Turzay le 23 mais 1387. Il se maria peut-être 2 fois : a N... du Bellay, fille de Guy et de Philippe de la Jumeliére, et à Agnès Boivin [sans qu’on sache quelle fut la 1ère ou la 2e de ses femmes). Il aurait eu de la 1ère : Tristan, qui suit ; et de la 2e au moins Jeanne, Dame de Puzé ou Pussé, mariée a Jean Gouffier, Chev., sgr de Bonnivet.

- 5. — Frétard (Tristan), Ec, sgr de Turzay, épousa Marguerite de la Bossaye, qui était sa veuve en 1390, lorsqu’elle fit aveu de Turzay. Il en eut plusieurs enfants, entre autres Jean, qui suit.

- 6. — Frétard (Jean), Ec., sgr de Turzay, la Baffarière ou Bassarière, dont il fit aveu a Raugé en Anjou en 1441 (Noms féodaux), et le 21 mars 1447 (d’Espinay, fiefs du Comté d’Anjou), épousa Louise Gouffier, fille de Jean, Ec, sgr de Bellefois, Glenouze, et de Mathurine de Liniers, dont il eut au moins : 1° Olivier, qui suit ; 2° (sans doute) Jean, Ec, sgr de la Baffarière, qui fit aveu à Raugé en 1448. II a dû épouser d’abord Catherine de Beauvilliers, fille de Alart, Ec, sgr de Neuvy. et de Jeanne Louelle. puis Marie Bouhaut, fille de Louis dit Bethis, sgr de la Rousselière, et de Marguerite de Brisay, et eut pour fils Louis. Ec. sgr de la Baffarière en 1480. décédé avant 1504, époque où ses enfants étaient sous la tutelle de Mathurin Le Gendre, Ec, (Noms féodaux.)

- 7. — Frétard (Olivier). Chev., sgr de Turzay, fit aveu à Loudun le 7 juin 1418. (Noms féodaux.) Il était en 1432 lieutenant du château de Chinon, et plus tard il fut gouverneur de Meung. Il a dû se marier avant le 21 mai 1439 à Marie de Beauvilliers, fille de Alart, Ec, sgr de Neuvy, et de Jeanne Louelle. (P. Ansel. IV, p. 729.) En 1462 il fit un bail à rente à Loudun avec sa femme Marie de la Chatre, et eut peut-être du 2e lit : Sylvestre, Ec, sgr de Turzay. qui fut parrain à Loudun le 14 août 1541 do Philippe Salmon. (Reg.)

§ II. — Branche de Primery

- 4. — Frétard (Robert}, Ec, sgr de Sauves (St-Jean de Sauves, Vien.), Primery (St-Jean de Sauves), fils de Robert (3e deg.. § Ier), mourut en 1344, avant son père, qui rappelle son décès dans la fondation d’AuInay. Il épousa Philippe de Montejean, Dame de Bastille et de la Grange, fille de Briant. Ec, sgr de Briançon, etc.. et de Jeanne de Montbazon, qui vivait encore en 1369 et dont il eut plusieurs enfants, entre autres Robert, qui suit.

- 5. — Frétard (Robert), Chev., sgr de Primery, en fit aveu en 1369 à Mirebeau et fut tué au combat de Lusignan, qui eut lieu la même année (entre mai et septembre). (A. H. P. 17.) Il a dû avoir pour fils Pierre, qui suit.

- 6. — Frétard (Pierre), Ec, sgr de Sauves, de Primery en 1380, fit hommage à Mirebeau en 1387 et épousa Jeanne Petit, fille de Pierre, Ec, dont il eut au moins : 1° Gilles, qui suit ; 2° Catherine, mariée le 13 janv. 1404 a Jean du Plessis, Ec, sgr des Breux.

- 7. — Frétard (Gilles), Ec, sgr de Sauves, de Primery (1402), épousa Jeanne dite Sarrazine du Plessis. fille de Sauvage, Ec, sgr de la Vervollière, et de Isabeau Le Groing, dont il eut au moins (sans doute) Pierre, qui suit.

- 8. — Frétard (Pierre), Ec, sgr de Primery, Sauves, Archigny (Vien.), devait foi et hommage a Châtellerault pour diverses choses qu’il possédait dans sa mouvance en 1429. Il avait épousé Jeaune de Colay ? dont il eut entre autres enfants : 1° Antoine, qui suit ; 2° Marguerite, de Beauvais (Chouppes, Vien.), veuve eu 1450 de Charles de Genouillé, Ec, sgr de Mortagne.

- 9. — Frétard (Antoine), Ec, sgr de Sauves, de Primery, en fit aveu en 1468. Il épousa Perrette de Billy. dont il eut au moins : 1° Pierre, qui suit ; 2° Jeanne, mariée vers 1460 à François d’Aubigné ; 3° (sans doute) Jacquette, qui était vers 1480 épouse de Mathurin des Prés, Ec. sgr de la Cour ; 4° Gouffier, licencié en droit canon, prieur de St-Jean-de-Sauves, qui fit un échange de terres avec Guillaume de la Fons, le 11 janv. 1492. (Arch. Vien. Abb. de St-Cyprien.)

- 10. — Frétard (Pierre). Ec, sgr de Primery, Sauves (1508), Beauvais, après la mort de sa tante Marguerite, épousa Marguerite Haliday ou Aliday, dont il eut entre autres : 1° René, qui suit ; 2° Tristan, qui eut procès en Parlement le 7 sept. 1532 contre son frère, pour ses droits de partage. (Arch. Vien. E2 236.) C’est lui, sans doute, que l’on trouve appelé Constant, faisant aveu de Primery en 1550. (M. A. O. 1877.)

- 11. — Frétard (René). Ec, sgr de Sauves, de Primery, en fit aveu en 1526 II était curateur de Isabeau Rinal et assista à son mariage avec Thomas de Ferrières. le 1er février 1542. (Carrés de d’Hozier, t. 254, Ferrières.) Il dut épouser N... Binel. fille de Jean, Ec., sgr de la Barre, et de Catherine Briault, et eut entre autres enfants : Pierre, qui suit.

- 12. — Frétard (Pierre), Cher., sgr de Primery (dont il fit aveu en 1565 et 1592), Sauves, Chev. de l’ordre du Roi, fit offre de servir au ban et arrière-ban d’Anjou le 11 nov. 1560, et assista, comme oncle du futur, au mariage de Antoine de Ferrières avec Jacquette de Martel, le 24 janv. 1589. (Carrés de d’Hozier, t. 254, Ferrières.) Il acquit le 24 sept. 1592 la Tour de Lugny (Leugny, St-Jean de Sauves) et le 11 avril 1587 des domaines du prieuré de Crazanne. (Arch. Vien. S’-Cyprien, 25.) Il épousa en 1570 Jeanne du Plessis (remariée vers 1594 à Charles, Bon de Marconnay, sgr de Lugny, Vauselle), fille de Louis, Chev.. sgr de Richelieu, et de Françoise de Rochechouart, et n’eut pas de postérité.

§ III. — Branche d’Escoyeux (sans jonction).

- 1. — Frétard (Guyon), Ec, rendit hommage au sgr de Ste-Croix, le 19 juin 1454, et eut pour enfant : Pierre, qui suit.

- 2. — Frétard (Pierre), Ec, sgr d’Auvilliers ou d’Onvilliers (Massogne, élect. de Richelieu), fit un accord le 9 nov. 1511 avec Yves de Cornil. Marié à Françoise de Beauvilliers (Cab. de d’Hozier, 151), il eut pour enfants : 1° Louis, qui suit ; 2° Marguerite, mariée le 2 mai 1520 à Guillaume Louaut, Ec.

- 3. — Frétard (Louis), Ec, sgr d’Auvilliers ou d’Onvilliers, auquel ses père et mère abandonnèrent leurs biens le 10 août 1531, fit accord à Blois le 1er juil. de la même année avec Jean de Gaignon. Il épousa Françoise de Vaucelle (Cab. de d’Hozier, 151). qui était sa veuve le 22 août 1566 et dont il eut : 1° Charles, qui suit ; 2° Louis, 3° Louise, 4° Marie ; ces trois derniers vivant en 1566.

- 4. — Frétard (Charles), Ec, sgr d’Auvilliers ou Onvilliers, fut marié d’abord a Jeanne de Goumelien, ou Gommelien, puis le 9 juin 1560, alias le 15 avril 1583, à Rosemonde, aliàs Radegonde de Moussy, fille de René, Chev., sgr de St-Martin-Lars, et de Anne Caulchon de Maupas, qui était veuve et tutrice de ses enfants en 1590. Du 1er lit il eut au moins : 1° Samuel, qui suit ; du second : 2° Charles. Chev., sgr d’Onvilliers, qui fut continué dans sa noblesse à Angers, le 29 mars 1635, par MM. d’Estampes et dr Bragelongne. (Cab. de d’Hozier, 151.)

- 5. — Frétard (Samuel), Ec, sgr d’Auvilliers ou Onvilliers, marié d’abord a Renée de Morinville ? puis à Catherine Caillet, veuve de Dominique du Rourg, médecin ordinaire de Henri IV et échevin de Saintes, eut au moins du 1er lit Galéas, qui suit.

- 6. — Frétard (Galéas), Ec, sgr de Rinville, épousa d’abord, le 13 fév. 1612, Françoise du Bourg, fille de Dominique, échevin de Saintes, et de Catherine Caillet, puis le 22 juin 1630, Jeanne Gadouin . Il eut au moins du 1er lit : 1° Michel, qui suit ; 2° Charles. rapporte au § IV ; 3° Louise, née en 1628, décédée à Bazoges le 29 sept. 1689 : du second lit : 1° Alexandre, Ec, sgr de Rinville, St-Coutant (Paizay-Ie-Chapt. D.-S.), marié le 14 mai 1662 à Marie-Blanche Charpentier ; il fit aveu à cause d’elle le 17 janv. 1679, au château d’Aulnay, et était décédé avant le 6 sept. 1700. date où sa veuve rendit hommage de St-Coutant à Aulnay. Il eut au moins pour enfants : a. Marguerite mariée le 30 janv. 1705 à François Bouet, Ec., sgr du Portal, et décédée avant le 18 janv. 1723 ; b Marie-Blanche, qui vivait en 1719.

- 7. — Frétard (Michel). Ec., sgr de Gadeville. (Brie, Charr.-Inf., maintenu noble en Limousin le. 2 juil. 1667, épousa le 29 oct. 1634 Jeanne Mangon et en eut : 1° Michel-Galéas, qui suit ; 2°t Marie, 3° Françoise, 4° Catherine, marraine à Breville (Charente) le 5 déc. 1655 ; 5° Elisabeth, qui toutes les 4 assistent au mariage de leur frère ; 6° autre Catherine, religieuse en 1665.

- 8. — Frétard (Michel-Galéas), Ec, sgr de Gadeville, etc., né le 27 avril 1643, partagea avec ses sœurs le 15 janv. 1671 et fut maintenu noble en 1700. Il fut inscrit à l’Armorial de St-Jean-d’Angély en 1698. Marié le 29 janv. 1674 (Daniaud, not. à Mérignac) à Marie de Ste-Hermine, fille de feu Joachim. Chev.. sgr du Fa, et de Anne de Polignac, il eut au moins : Jean. qui suit.

- 9. — Frétard (Jean), Ec., sgr de Gadeville, Escoyeux (Char.-Inf.), épousa vers 1716 Marie-Elisabeth Chesnel, De d’Escoyeux, fille de Louis, Chev., sgr d’Escoyeux, et de Marie-Elisabeth de Joigny, dont il eut : 1° Louis-Alexandre, qui suit ; 2° Armand-Antonin, dit le chevalier Frétard de Gadeville ; 3° Marie-Louise-Elisabeth, vivante en 1747 ; 4° Maris-Anne, 5° peut-être Michel, Ec, sgr de Gadeville, qui vivait en 1751 (Bul. Saintonge, II) ; il épousa Jeanne Joly de Castera, décédée a Saintes, le 30 mars 1772, laissant un fils Alexandre.

- 10. — Frétard (Louis-Alexandre de), Chev., Marquis d’Escoyeux, sgr de Gadeville, Château-Chesnel, né a Cognac en 1718, fut lieutenant des vaisseaux du Roi et mourut a Saintes le 5 nov. 1786. Marié d’abord le 5 janv. ou fev. 1771 à Madeleine d’Aiguière, puis le 16 janv. 1775 à Marie-Louise de St Mathieu, fille de N.. Ec, sgr des Touches, il eut du 1er lit : 1° Paul-Sidrac, Marquis d’Escoyeux, né en 1774, marié à Marie-Félicité-Jeanne-Henriette-Amédée de Marbotin de Conteneuil, fille de Jean-François, Bon de l’Empire, premier président au Parlement de Bordeaux, décédé a Château-Chesnel le 18 mars 1861, ayant eu : a) N..., décédé sans alliance ; b) Henriette, mariée en 1831 à Paulin-Jean-Rodolphe, Vte de Pins ; c) Léonie, épouse de Charles-Balthazard, Vte de Boisset-Glassac ;
2" Louis-Paul, qui suit ; 3° Marie-Anne-Antoinette, née a Saintes en 1779, mariée à Cherves, le 13 floréal an V 2 mai 1797), à Gaspard-Armand de la Porte, Chev., sgr de Beaumont.

- 11. — Frétart (Louis-Paul de), Chev. d’Escoyeux, né le 1er janv. 1782, officier de marine. Chev. de St-Louis, décéda à Chàtenet le 24 janv. 1851. Il avait épousé le 9 sept. 1828 (à Lavrac) Andrée-Françoise-Zoé de la Font de Cavagnac, fille de Moïse, Chev. de St-Louis, et de Susanne Dumas, et en a eu : 1° André-Charles-Henri, qui suit ; 2* Anne-Paule-Françoise. mariée le 2 mai 1854 a Marie-Gustave Le Moine, Marquis de Serigny.

- 12. — Frétard (André-Charles-Henri de), Marquis d’Escoyeux, directeur des postes et télégraphes, né à Saintes le 24 juin 1834, et décédé le 3 nov. 1901, avait épousé à Barbezieux, le 6 déc. 1865, Marie-Jeanne-Félicite-Françoise-Gabrielle de Fradin, fille de Louis-Victor-Edmond. et de Marie-Thérèse de Marin. Il a eu pour enfants : 1" Gontran, qui suit ; 2° une fille.

- 13 — Frétard (Gontran de), Marquis d’Escoyeux, a épousé à Naintré (Vienne), le 30 juil. 1902, Zoé-Emilie-Marie de la Fouchardière, fille de Paul-Adolpbe-Alphonse, et de Marie Emilie-Adèle-Alice Arnaudeau.

-2- Généalogie par Gustave Chaix d’Est-Ange

Source : Dictionnaire des familles françaises anciennes ou notables à la fin du XIXe siècle. – Gustave Chaix d’Est-Ange – Evreux – 1927 – BNF Gallica

Frétard d’Écoyeux et de Boisauroux (de).

Armes de gueules frété d’argent. Couronne de Marquis. Supports deux lions.

La famille De Frétard d’Écoyeux et De Boisauroux appartient à la noblesse de la Saintonge et de l’Angoumois.

Beauchet-Filleau en a donné une généalogie détaillée dans son Dictionnaire historique et généalogique des familles du Poitou. On trouvera les derniers degrés de la filiation depuis le milieu du XVIIIe siècle jusqu’à nos jours dans l’Assemblée de l’ordre de la noblesse de l’Angoumois aux États généraux de 1789 de M. Callandreau.

La famille de Frétard a eu pour berceau les environs de Loudun, en Poitou. Beauchet-Filleau lui attribue comme premier auteur connu un Dreux Frétard, chevalier, qui en 1216 fut témoin d’une
donation faite à Sainte-Croix de Poitiers, et un Bouchard Frétard, chevalier, Sgr de Samarcolles, mentionné dans un acte de 1313 comme fils du seigneur de Turzay. Guyon Frétard, écuyer, fut
nommé en 1316, exécuteur testamentaire de Guillaume de Marsay.

Beauchet-Filleau donne la filiation de la branche principale, mais sans preuves bien certaines à l’appui, depuis un Simon Frétard, chevalier, qui possédait dès le milieu du XIII° siècle la seigneurie de Turzay, dans la paroisse de Claunay, en Poitou. Le petit-fils de ce gentilhomme, Robert Frétard, chambellan du roi Philippe VI, rendit aveu à Loudun en 1319 et 1334, pour sa seigneurie de Turzay et mourut en 1346. On ignore le nom de sa femme. On lui attribue deux fils 1° Huet Frétard, chevalier, Sgr de Turzay, dont la descendance s’éteignit au XVIe siècle ; 2° Robert Frétard, Sgr de Sauves et de Primery, dans la paroisse de Saint-Jean-de-Sauves, en Poitou, décédé en 1344, dont la descendance s’éteignit avec Pierre Frétard, Sgr de Primery, marié en 1570 à Jeanne du Plessis, fille du seigneur de Richelieu.

Les généalogistes n’ont encore pu déterminer à quel moment la branche subsistante de la famille de Frétard s’était détachée de la souche. Les jugements de maintenue de noblesse du XVII" siècle ne font pas remonter cette branche au delà d’un Pierre Frétard, écuyer, Sgr d’Auvilliers ou d’Onvilliers, dans la paroisse de Massogne, en l’élection de Richelieu, marié à Françoise de Beauvilliers, qui passa un accord le 9 novembre 1511. Beauchet-Filleau donne un degré de plus et fait de ce gentilhomme le fils d’un Guyon Frétard qui rendit hommage au seigneur de Sainte-Croix le 19 juin 1454. Par acte du 10 août 1531 Louis Frétard, Sgr d’Auvilliers et sa femme Françoise de Beauvilliers firent cession de leurs biens à leur fils, Louis Frétard. Celui-ci épousa à une date inconnue Françoise de Vaucelles, mentionnée comme veuve dans un acte du 22 août 1566. Leur arrière-petit-fils, Galéas Frétard, écuyer, Sgr de Rinville, épousa d’abord, le 13 février 1612, Françoise du Bourg, fille de Dominique du Bourg, médecin ordinaire du roi Henri IV et échevin de Saintes, puis, le 22 juin 1630 Anne Gadouin. Il eut de sa première union, entre autres enfants, deux fils, Michel et Charles, qui furent maintenus dans leur noblesse, le 2 juillet 1667, par M. d’Aguesseau, intendant de Limoges, et qui furent les auteurs de deux branches. Les représentants de ces deux branches furent encore maintenus dans leur noblesse, le 28 novembre 1699, par jugement de Begon, intendant de la Rochelle.

L’auteur de la branche ainée, Michel Frétard, Sgr de Gadeville, en la paroisse de Brie, dans l’élection d’Angoulême, épousa en 1634 Jeanne Mangon. Son petit-fils, Jean Frétard, écuyer, Sgr de Gadeville, épousa, par contrat passé à Cognac le 1er juin 1716, Marie-Élisabeth Chesnel, héritière de la seigneurie d’Écoyeux, en Saintonge, sous le nom de laquelle ses descendants ont été à peu près exclusisement connus. Le fils de celui-ci, Louis-Alexandre de Frétard, né à Cognac en 1718, décédé à Saintes en 1786, prit le premier le titre de marquis d’Écoyeux, qui depuis lors a été conservé par le chef de la famille. II avait épousé en 1775 Marie-Louise de Saint-Mathieu qui se fit représenter en 1789, à cause de son fief de Château-Chesnel, aux assemblées de la noblesse tenues à Angoulême. La marquise d’Ecoyeux se fit aussi représenter aux assemblées de la noblesse tenues à Saintes et à Saint-Jean-d’Angély, et mourut à Châleau-Chesnel, en 1799. Elle était la grand’mère d’André-Henri de Frétard, marquis d’Écoyeux, né à Saintes en 1834, directeur des postes et télégraphes, marié à Barbezieux en 1865 à Mlle de Fradin, décédé en 1901, et la bisaïeule de Gontran, marquis d’Écoyeux, marié en 1902 à Mlle de la Fouchardière.

Charles Frétard, Sgr d’Onvilliers, auteur de la branche cadette, épousa en 1631 Charlotte de Bouet du Portal. Son lils, Charles Frétard, écuyer, sieur d’Auvilliers, marié à Jarnac en 1674 à Charlotte de Beaupoil de Sainte-Aulaire, fit enregistrer son blason à l’Armorial général de 1696. Il fut le grand-père de Charles de Frétard, Sgr de Boisauroux, en la paroisse de Rouillac, aujourd’hui chef lieu de canton de l’arrondissement d’Angoulême, qui prit part en 1789 aux assemblées de la noblesse tenues à Angoulême. Le fils de celui-ci, Gabriel de Frétard de Boisauroux, né à Boisauroux en 1776, fut le dernier représentant de sa branche. Il mourut en 1846, ne laissant qu’une fille mariée en 1851 à M. François-Eusèbe Piet et décédée en 1885.

Il a existé en Beauce une branche de la famille de Frétard dont le point de jonction avec la souche est inconnu. Le dernier représentant de cette branche, Louis de Frétard, Sgr de Rocheux, épousa en 1633 Jacqueline de Croyé ; il en eut deux filles, Mmes Lallier et d’Adonville.

La famille de Frétard a fourni des officiers.

Principales alliances : de Beauvilliers, de Moussy 1560 (alias 1583), de Bouet du Portal, 1703, 1651, de Sainte-Hermine 1674, Chesnel, d’Aiguières 1771, de Marbotin de Conteneuil 1802, de Pins 1831, de Boisset-Glassac 1848, le Moyne de Sérigny 1854, de Beaupoil de Sainte-Aulaire 1694, de Lastic, Desmier de Chenon et de la Groie l832, 1803, de la Charbonnie 1832, de la Porte aux Loups 1797, de Grimouard 1841, Estourneau de la Touche, de Barbot d’Hauteclaire, du Plessis-Richelieu 1570, de la Chatre, de Prunelé, d’Adonville, etc.

Répondre à cet article

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
  • [Se connecter]
Votre message
Ajouter un document

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Les mots-clés de l'article

pour en savoir plus sur : 16 Cherves-Richemont - 17 Brie-sous-Matha - 17 Ecoyeux - Chesnel - Frétard d’Ecoyeux - Frétard de Gadeville - Généalogie -

Chercher dans le site

Les plus lus --- Les 50 +

1.  Calendrier révolutionnaire ou républicain - Conversion en date grégorienne

2.  Carte satellite des voies romaines, des chemins anciens de Saintonge, Aunis et Angoumois

3.  Conversion des monnaies d’avant la Révolution en valeur actuelle

4.  FAQ & R - Le Forum Aux Questions ... & aux Réponses

5.  Carte satellite Googlemap avec moteur de géolocalisation : rechercher une ville, une commune, un village


5 articles au hasard

1.  1913 - Bulletin de la Société des Archives Historiques de Saintonge et d’Aunis

2.  1506 - 1589 ? - Bernard Palissy - Biographie

3.  1319 - Hommage féodal au seigneur de Didonne, Arnaud Bernard de Preissac

4.  1345 - 1355 - Campagnes des Anglais dans les provinces de l’Ouest.

5.  1490 (c) - Charles d’Angoulême rassemble l’arrière-ban et organise l’arrière


Les plus populaires --- Les 50 +

1.  Conversion des monnaies d’avant la Révolution en valeur actuelle

2.  Carte satellite des voies romaines, des chemins anciens de Saintonge, Aunis et Angoumois

3.  Three generations of the Anglo-Poitou family of Vivonne, from 13th century “Poitevin mercenary captain” to 14th century “recalcitrant lady”

4.  Calendrier révolutionnaire ou républicain - Conversion en date grégorienne

5.  1120 - Cartulaire de l’église d’Angoulême - Terre de Bouchereau à Macqueville (17)


Brèves --- Toutes

1.  Au château de la Roche Courbon, fête de la préhistoire les 23 et 24 avril 2016

2.  Antiquité-Avenir. Réseau des Associations liées à l’Antiquité - Communiqué de presse

3.  Temples de la Saintonge Maritime : Une histoire mouvementée

4.  2.644.259 visiteurs sur Histoire Passion - Statistiques au 31/12/2013

5.  Archéologie et histoire du fleuve Charente à Taillebourg - Port d’Envaux