Vous êtes ici : Accueil -> Grands thèmes d’histoire locale -> Villes, bourgs et villages -> Divers -> 1669 - Les villes de nos trois provinces : Saintonge, Aunis et Angoumois, (...)

1669 - Les villes de nos trois provinces : Saintonge, Aunis et Angoumois, armorial par Pierre de La Planche

D 10 décembre 2011     H 11:07     A Christian     C 0 messages A 945 LECTURES


Pierre de La Planche, La Description des provinces et des villes de France, 1669.
La Bibliothèque Condé (château de Chantilly) http://www.bibliotheque-conde.fr/bibliotheque.asp détient ce manuscrit de 1669, en deux volumes, qu’on a longtemps cru perdu alors qu’il s’agit « du plus ancien armorial des provinces et villes de France connu ». L’Oratorien La Planche en avait d’ailleurs composé en 1646 une première version, comprenant le double d’armoiries, mais « moins exactes ».

Cependant, ce qu’il dit des villes ne manque pas d’intérêt non plus. Toutes les notices suivent à peu près le même plan, commençant par une description du site et des fortifications, se poursuivant avec l’énumération des églises et des couvents – mais aussi, assez souvent, avec quelques indications sur les places et les rues, commodes ou non, voire sur les puits et fontaines – pour terminer par les institutions et le château : comme si La Planche reprenait les réponses faites à un questionnaire (adressé à des correspondants ?), en laissant éventuellement des blancs quand l’information manque.

Villes mentionnées (on a marqué d’un astérisque celles dont le blason est fourni) :

SAINTONGE : Saintes*, Saint-Jean-d’Angély*, Pons*, Brouage, Royan, Talmont, Barbezieux*, Coutras, Cosnac, Tonnay-Charente, Tonnay-Boutonne, Soubise, Taillebourg, Marennes, Oleron (Le Château, Dolus, Saint-Denis).

AUNIS : La Rochelle*, Châtelaillon, Marans*, Surgères, Saint-Martin de Ré.

ANGOUMOIS (manque la présentation de la province) : Angoulême*, Cognac*, La Rochefoucauld*, Châteauneuf, Jarnac, Aubeterre, Blanzac, Marthon, Montbron, Villebois-Lavalette, Ruffec (armoiries sans représentation), Verteuil.

Gouvernement de Guyenne . livre . IX.

SANTONENSIS

Du Pays & Seneschaucée de Saintonge

Chapitre Huictiéme

Ce pays a toujours esté des despendances de la Guyenne, quoy qu’il aye un Gouvernement particulier. Son estendue peut estre de 20. lieues tant en longueur qu’en largeur laquelle nest pas esgale partout a cause des enclaves des Pays voisins, qui sont le Pays d’Aulnis, et le Poictou au Septentrion, l’Angoumois a l’orient, le Bourdelois au midy, et la mer occitane a l’occident. Ses villes sont Saintes, Saint Jean d’Angely, Pons, Barbesieux, Tonnay Boutonne, Tonnay Charante, Taillebourg, Coutras, Brouage, Royan, Talemond, Soubise, Cosnac, et ce qui est dans l’isle d’Oleron. La riviere de Charante traverse ce Pays du Levant au Couchant puis elle se descharge dans la mer devant l’isle d’Oleron, ce qui apporte de grandes commodités pour le transport des bleds, et des vins qui sont en abondance par tout le Pays, cette riviere fait plusieurs retours, ayant ses bords environnés de bonnes prairies d’où les Bœufs qui labourent ordinairement les terres tirent leur nourriture : les autres rivieres sont la Boutonne, la Chalandre, la Seudre, et la Seugne, lequelles contribuent a la fertilité du Pays, qui est si bon qu’il ny manque rien de ce qui peut servir a la vie humaine, mesme le Sel qui est rare autrepart, passe pour une de ses plus grandes richesses, les Salines de Brouage qui sont au long de la mer, et celles d’Oleron se font asses connoistre par les estrangérs. Tout ce Pays a un Gouverneur pour le Roy.

Saintes, Santonés, Evesché


D’azur a un pont de 3. arches surmonté de 3. tours couvertes & girouetées mouvant du 1. ayant au 2. un portail accompagné de 2 tours crenéllees, couvertes et girouetées le tout d’argent sur une onde ombrée d’azur

Est la capitale ville du Pays de Saintonge a 20. lieues de Bourdeaux, Elle est fort ancienne ou lon y remarque plusieurs restes de l’Antiquité. Sa situation est belle, et toute plate, ayant la riviere de Charante qui passe au long de ses murailles du costé du Levant, et a l’opposite vers le couchant est une butte ou estoit une Citadelle dont les ruynes y paroissent. La ville est close de murailles et de fosses, avec trois portes couvertes de leurs ravelains, La Porte du pont est au costé d’orient, tenant a un beau pont contenant 15. arches, bati de grandes pierres quarrées, sur la 2. arche du costé de la vlille, est une grosse tour ronde couverte en pointe qui sert de prison, et sur le milieu du pont, il y a une grosse tour quarrée soustenue de 2. arcades ou lon passe par-dessous, ou sont plusieurs inscriptions du temps des Romains, au bout de ce pont commance le faubourg des Dames, en iceluy est l’abbaye de Nostredame fondée en 1047 ou sont des Religieuses de S. Benoist ; toutes filles des meilleures maisons du Pays, et des environs, l’Eglise est belle et le convent bien bâty ; tout proche est l’Eglise paroissiale de S. Palais. Il y a encore les filles de Ste Claire en 1... et plus oultre un petit bois au dessus d’une colline. La porte de S. Louis est au midy, a sa sortie sont deux faubourgs, celuy de la Bretonnerie est au bas sur la main gauche, du costé de la riviére ; il est grand et bien peuplé d’artisans, les hostelleries y sont. l’autre faubourg est sur la droitte en montant, il est plus haut que la ville, ce quil y a de plus remarquable, est S. Eutrope, qui est un Prieuré conventuel de Religieux de S. Benoist. l’Eglise est bien reparée de ses ruynes, Son clocher est une haute tour de pierre couverte d’une haute pyramide de mesme, Sous cette Eglise il y en a une autre qui sert de Paroisse. Il se fait en ce lieu quantité de pellerinages, pour plusieurs miracles qui si font par l’invocation de ce Saint, ou son chef est enchassé en argent ; en ce quartier est la fontaine de Ste Eustelle proche le lieu ou S. Eutrope eut la teste tranchée ; cette eau a une grande vertu sur plusieurs maladies. vers la ville on voit les ruynes d’un Amphitheatre bâti par les Romains, la porte de l’Esguiere est vers le Septentrion, elle a deux faubourgs, celuy de S. Vivien est d’une grande estenduë, ou l’Eglise paroissiale de S Vivien y est comprise, un convent de Cordeliers 1… les Prestres de la mission en 16… et les filles de Nostredame. les habitans de la religion Pretendue qui font la 4. partie de la ville ont leur Temple au dela. au bas de ce faubourg au long de la riviere, est le quay ou l’on descharge les bateaux qui viennent du costé de la mer ou il y a 10. lieues de distance : l’autre faubourg est celuy de S. Marcou tirant vers la Citadelle.

Pour ce qui est du dedans de la ville il est assés agreable en ce qu’il est tout uni, Ses rues sont droites et bien croîsées, Son circuit est presque rond ; la piece la plus considerable est l’Eglise cathedrale de S. Pierre qui est d’une belle architecture, et toute reparée de ses ruynes, Sur le milieu de son grand portail, est une grosse tour quarrée de pierre bien travaillée, couverte de plomb en dôme

Il y a … Chanoines qui ont leurs logis aux environs du chœur et du costé de Septentrion. l’Evesque a son Palais devant le grand portail, le logement est regulier ayant une belle face et un Jardin. Les Paroisses sont S. Pierre proche la Cathedrale, S. Michel, S. Maur, et Ste Colombe. Les convent[s] sont les Jacobins en 1267, les Recolects en 1…, les Carmelites en 16… les Jesuites ont le College en 1… Le Palais ou l’on rend la Justice du Presidial, et du Seneschal est bien bâti, Il y a aussy des halles couvertes, le marché se tient dans la grande rue, l’Eslection est composée de 336. Paroisses.

Comme cette ville est d’un grand passage, aussy est elle bien marchande.
Le Diocese contient 475 Paroisses en 12. Archiprestrés ou sont les villes de S. Jean dangely, Pons, Brouage, Taillebourg, Tallemond, Tonnay Charente, Tonnay Boutonne Royan Cognac…….l’Isle d’oleron, La Rochelle et le Pays d’Aulnis estaient aussy de ce diocese, mais a present on l’a errigée en Evesché auquel on a joinct celuy de Maillezais en Poictou. les confins de l’Evesché de Saintes sont les Dioceses de la Rochelle et de Poictiers au septentrion, les Dioceses d’Angoulesme et de Perigueux au Levant, le Diocese de Bourdeaux au Midy : la mer oceane borde le couchant. Ses Saints Evesques sont S. Eutrope lequel apres avoir planté la foy en cette ville y soufrit le martyre, le 2. S. Trojan, le 3. S. Ambroise, le 5. S. Bibian, le 10. S. Palais, et le 11. S. Leonce. Il y a eu 6. Conciles tenus en cette ville, le Premier en l’An 693 sous le Pape Jean III. le 2. en 579 sous Pelage II. le 3. en 1075. sous Gregoire VII. le 4. en 1080. sous le mesme, le 5. en 1085. sous Urbain 2. et le 6. en 1096 sous le mesme.
Les environs de la ville des costés du Septentrion, et du Midy. sont en bonnes terres labourables, le costé du Levant oultre la riviere est en grandes prairies. A demy lieue de la, est la maison de plaisance de l’Evesque, en bel aspect ayant de larges fossés pleins d’eau, accompagnée de beaux jardins.

Saint Jean d’angely. Angeriacum Diocese de Saintes


D’azur semé de fleurs de lis d’or, au chef de S. Jean d’argent dans une coupe d’or, sur le tout

Est une ville a 7. lieues de Saintes assise sur la croupe et sur la pente d’une petite colline regardant vers l’orient et le midy. ou la riviere de Boutonne passe au pied du mesme costé, laquelle se divise en trois branches qui font deux Isles, dont l’une est remplie de maisons ou sont deux ponts de pierre, et des moulins. Cette ville auparavant qu’elle fut demantelée, estoit de figure presque quarrée dans l’enceinte de ses murailles qui estoient acompagnées de tours, et de bastions revétus de pierre, de mesme que des demilunes qui couvroient les portes, ayant aussy de bons fossés, dont ceux du costé du midy estoient remplis d’eau d’un bras de la riviere, Il y avoit quatre portes avec leurs ponts levis, scavoir la porte de Niort au Septentrion, la porte de Mata a l’orient avec un faubourg, la porte de Taillebourg au midy du costé de la riviere avec un faubourg du mesme nom. situé dans l’isle ; et la porte d’Aulnis a l’occident du costé de la Rochelle avec un faubourg, toutes ces murailles, et fortifications furent razées en l’an 1621. par le Roy Louis XIII, après avoir la redition de cette ville, ou il entra le jour suivant. Toutes les Eglises de la ville et des faubourgs furent ruynées durant les guerres civiles de l’an 1562. dont les demolitions servirent a faire les fortifications modernes. La principale Eglise est dediee a S. Jean Baptiste qui est une Abbaye de Religieux de S. Benoist fondée en 943. l’Eglise estoit d’un beau dessein, comme il se voit par les vestiges du grand portail haut eslevé, elle est à present reparée assés simplement. Il y avoit des reliques du chef de S. Jean Baptiste.

On a aussy restably les Eglises et les monasteres des Jacobins fondés en 1279. et des Cordeliers en 1… Les modernes sont les Capucins en 162. les Ursulines en 1635. Les habitans de la religion Pretendue y ont un Temple pour leur Presche, ils sont en grand nombre. Il y a une maison de ville qui avoit de beaux previlleges ; la grosse horloge est sur le haut d’une tour posée sur une arcade dans la grande rue ou l’on passe par-dessous, Il y a encore un Siege de Seneschaucée particuliere et un Siege de l’Eslection sur 203. Parroisses ; les rues de la ville sont inegales, et tortues en quelques lieux, la place publique est entre la grande Eglise, et le Presche, on y voit aussy des halles couvertes pour les marchandises et autres commodités publiques, de mesme que des puits communs par les carrefours.

Pons . Pontes . Diocese de Saintes


D’argent, a la fasce bandée d’or, & de gueules de 6. pieces

Est une ville, et Chateau a 4. lieues de Saintes situés sur une colline, et au bas d’icelle, ou passe la riviere de Seugne par les costés de Septentrion, et du Levant, où elle fait deux branches passant sous quatre ponts ; cette riviere divise la ville en deux parties, dont la haute se nomme S. Vivien qui est au pied du Château, la partie basse est au dela de la riviere qu’on apelle les Aires, et S. Martin, ces parties sont joinctes par les ponts susdits. Cette ville estoit close de doubles murailles et de fortifications modernes que ceux de la Religion Pretendue avoient faites qui furent razées en l’an 1621. Il y a cinq Portes, une au Septentrion au plus haut, une a l’oposite vers le midy qui est la longueur de la ville, ou sont des fossés. Tant au dehors qu’au-dedans la ville Il y avoit trois Paroisses et 3. convents qui furent abbatuës durant les premieres guerres civiles de l’an 1562. S. Vivien est Paroisse dans la ville, et S. Martin aux faubourgs. Les convents sont les Jacobins en 1256. les Cordeliers en 1490 qui sont hors la ville. Il y avoit une commanderie de S. Jean de Hierusalem, et 3. Hospitaux un pour les malades et deux pour les passans. l’Hospital, et le Presche sont hors la Porte qui est au Midy. Dans la ville sont les Recolects en 16..., la halle, et la Justice du Seneschal, et S. Vivien.

Le Chateau est assis au plus haut de la colline, Sa closture est de hautes, et fortes murailles de 10. pieds d’espoisseur, ses fossés sont larges et profonds, le dedans contient une Eglise collegiale de S. Sauveur, et un donjon accompagné de 4. grosses tours, ce lieu est tres beau, c’est la demeure des Seigneurs qui ont grande authorité et juridiction sur 52. Parroisses, et sur 252. fiefs nobles qui en relevent. Les dehors de la ville sont en bonnes terres à froment. On a tenu un Concile en cette ville en l’an 197. sous le Pape Victor I.

Brouage Broagium . Diocese de Saintes. Jacopolis

Est une ville moderne a 7. lieues de Saintes, qui n’estoit anciennement qu’un village habité par des Pescheurs, lequel apartenoit a Jacques, Sire de Pons. Sa situation est dans un marais, qui est comme une langue de terre advancée dans la mer, ayant au Nord un grand canal qui fait son port, lequel est large et profond, estant fort net, où les grands vaisseaux peuvent entrer a toute heure sans attendre le flot, Il est aussy fort seur et a l’abry, ce qui fait que les vaisseaux peuvent partir à leur commodité. Cette ville est plus eslevée que le terroir prochain, et un peu advancée dans la mer, en un lieu tres important ; Sa fortification consiste en un grand quarré parfait ayant quatre bastions aux angles, et autant de demilunes entre les deux avec des courtines, et des ramparts, le tout revestu de pierre avec leurs contrescarpes, les fossés sont profonds, et remplis d’eau de la mer, c’est ce qui fait estimer cette place une des plus regulieres du Royaume. Il y a deux doubles portes avec leurs ponts levis, l’une est au Septentrion et respond sur le quay, et sur le canal ou sont les navires qui chargent le Sel, l’autre porte est au midy ayant son issuë dans le marais par le moyen d’une longue chaucée pour aller a la terre ferme.

Le dedans de la ville est tout uny, et agreable en ce que ses rues sont toutes tirées a la ligne et a l’esquierre ayant une place quarrée vers le milieu, les maisons sont bien bâties, Il y a une Eglise paroissiale sous le tiltre de -------- et un convent de Recolects. Le Gouverneur de la ville a un beau droit sur le sel qui se fait en ce lieu, il y a une bonne garnison, et artillerie. La plus part des habitans sont riches marchands, ou pescheurs, ou soldats. Cette ville n’est bâtie que de pierres et de cailloux, appeles laitages que les marchands mettent au fons de leurs navires, quils deschargent sur le port, pour charger du Sel a la place lors quils vont aux terres neuves pour pescher les moruës ou ils les sallent avec ce sel, le plan de la ville a aussy esté rehaussé des mesmes cailloux dautant qu’il est bas et marescageux.

Les environs, sont tous en salines qui fournissent de sel, la plus grande partie du Royaume c’est ce qui enrichit cette ville, d’autant que ce sont les proprietaires des salines qui vendent le sel aux fermiers du Roy, et aux marchands estrangers.

Royan, Royanum. Diocese de Saintes

Est une petite ville, et fort Château ayant tiltre de Marquisat, a 10. lieues de Saintes, assise sur un roc un peu eslevé, et escarpé de trois costés dont la veuë sestend sur un pays plain du costé Nord, et vers le midy sur l’embouchure de la riviere de Garronne dans la mer qui bat au pied. Sa figure est presque ovale, en son circuit de murailles, ayant des fossés taillés dans le roc dont les trois quarts sont en precipice du costé de la mer, l’autre partie qui est du costé du septentrion vers la terre, est un retranchement où est l’avenue de la ville et la seule porte qui lui donne entrée, avec un faubourg, contenant, une longue rue en tournoyant au long d’une grande baye remplie de sable ayant ses maisons rangées au pied du rocher vers l’orient ou il y a un petit ruisseau d’eau douce, ce faubourg n’est habité que de mariniers, et de Pescheurs.

Pour ce qui est de la ville elle est petite ayant peu d’habitans, dans le milieu est son Eglise Paroissiale dediee à ------

Le Château est a un bout de la ville, et commande sur le port, comme estant assis sur un rocher que la mer occupe par deux costés, ses fossés sont taillés dans le rocher qui le separe de la ville ; Il est composé de 5. grosses tours et d’un donjon ; tout joignant est un beau corps de logis ayant sa veuë sur la mer. La ville avoit de nouvelles fortifications, et de doubles murailles du costé de la terre, lesquelles ont este razées en l’an 1622. apres que le Roy Louis XIII. l’eut assiegée.

Le plus grand traffiq de ce lieu est en la pesche des sardines qu’on transporte a Bourdeaux. Proche de la est un bois de haute fustaye dit la Garenne de Royan.

Tallemond Diocese de Saintes

Est une petite ville, et port de mer a 8. lieues de Saintes, et à 2. lieues de Royan. Situee sur le bord de la Gironde qui est l’embouchure de la Garonne dans la mer qu’elle a du costé de midy où elle forme un petit port en façon de croissant, dont cette ville est bâtie tout autour, ayant de simples murailles du costé de la terre ou sont trois portes une a chaque bout et lautre au septentrion : le quay fait la principale rue, où est l’Eglise.

Le Chateau tient a un bout de la ville du costé d’orient il est situé sur un rocher, sa closture est de 4. grosses tours rondes avec un donjon quarré dans le milieu.

Barbesieux Barbesillum Diocese de Saintes

D’or a un escuson d’azur, en abisme

Est une ville a 9. lieues de Saintes frontiere vers l’Angoumois en Pays fertil. Sa situation est en plaine un peu en pente du costé du Nord, Elle a esté close de murailles et de larges fossés où il y avoit cinq portes, sçavoir celles de Rousset, Balouart et de Naudin vers le Septentrion, la porte Sauniére vesr le Midy, et la porte orgilleuse vers l’occident pour Bourdeaux, on en voit encore les vertiges avec des fossés en quelques lieux. Il y a un faubourg du costé de Midy avec un convent de Cordeliers fondé en 1284, qui fut ruiné durant les guerres civiles de l’an 1563. Il y a une place au devant ou se tient le marché.

Le dedans de la ville est un peu en pente vers le Nord, sa longueur est du Septentrion au Midy, on y voit au milieu les vestiges d’une belle Eglise, ou il ne reste que le clocher. Il y a aussy une Halle et un Temple pour ceux de la Religion Pretendue qui sont en grand nombre.
Le Chateau est a un bout de la ville au plus hau
t ayant au-dedans une Eglise qui sert de Paroisse. Le Pays des environs est en bonnes terres labourables ; on fait estat de ses chapons.

Coutras Cutracum Diocese d------

Est une ville et Chateau a 8. lieues de Saintes faisant les limites des Pays de Saintonge, Bourdelois, et Perigord, située sur une langue de terre ou les rivieres de Droune, et de Lisle se joignent.

Du costé d’orient de cette ville entre les rivieres de Lisle, et de Droune est une grande plaine ou fut donnée en l’an 1587. cette sanglante bataille que gaigna le Roy Henry IIII. contre la ligue.

Cosnac Cosnacum . Diocese de Saintes

Est une petite ville, et fort Chateau a 8. lieues de Saintes

Tonnay Charente Diocese de Saintes

Est une petite ville, et Chateau a 5. lieues de Saintes proche le Pays d’Aunis, Sa situation, est en partie sur une longue colline ayant au bas du costé de midy la riviere de Charente ou sont les vestiges d’un pont, c’est ou elle fait un bon port de mer, où les vaisseaux sont transportés par le moyen de la marée qui se monte, Il y a une distance entre la ville et le port, ou sont des maisons pour la plus grande partie des habitans, avec une praire ou il y a une chaucée pour la commodité du passage. La ville est longue, et estroite au plus haut sont quelques restes des anciennes murailles ce qui fait qu’elle est mal close on y voit aussi beaucoup de marques d’antiquité. Les Eglises ont esté toutes abbatues.

Il y a une halle couverte, d’autant que cette ville est fort marchande.
Le Chateau est au costé du Levant, à l’extremité de la colline au plus haut, en belle veuë, ses murailles vont jusques au bas de la riviere elles sont hautes, espoisses et anciennes avec des tours, accompagnées d’un gros donjon rond asses commode pour le logement, la porte est du costé du couchant. Il apartient a un seigneur particulier. Hors le Château il y a un beau bois de chesnes situé sur un coustau. Le Pays voisin est fertil en bleds.

Tonnay Boutonne Diocese de Saintes

Est une petite ville et Chateau à 5. lieues de Saintes Situés sur la pente d’un coustau ayant au pied vers l’orient et le midy la riviere de Boutonne avec un pont ( ?). La ville est close de murailles fort endomagées, où sont trois portes, dont il y en a une au plus haut vers le Septentrion.

Il y avoit trois Eglises Paroissiales qui furent ruynées en 1564. Il n’y en [a] qu’une a present sous le tiltre de S. Martin Les habitans sont presque tous de la Religion Pretenduë. Ils ont un Temple dans le milieu de la ville. Il y a aussy une halle couverte ou l’on tient le marché.

Le Chateau est bâty sur une butte à un coin de la ville, il contient une grosse tour quarrée

Soubize Subisia Diocese de Saintes

Est une petite ville ayant tiltre de Duché a la maison de Rohan, à 7. lieues de Saintes en bon Pays, proche la riviere de Charente, qui se rend dans la mer a 2. lieuës de la, cette riviere passe au long de la ville du coste du Nord, ou il y a un Port assés beau avec des maisons aux costés. Pour ce qui est de la situation de la ville, elle est sur le haut d’un promontoire en tres belle veue, elle estoit anciennement close de murailles, Il n’y a point de portes, le dedans est haut et bas, l’Eglise Paroissiale à esté ruynee, on l’a reparée en partie, elle est aussy Collegiale

Il y avoit un Chateau dont il ne paroist que la butte ou il estoit situé.

Taillebourg Talleburgum Diocese de Saintes

Est une petite ville et Chateau des apartenances de la maison de la Trimouille, à 2. lieues de Saintes, ou la riviere de Charente passe au long du costé d’occident sous un pont de pierre, tenant a une longue chaucée

La situation de la ville est en partie, sur une colline, et en partie au long de la riviere.

Le Chateau est sans closture, ayant au-dedans une Eglise Collegiale

Marennes Mareniae Diocese de Saintes

Est un beau grand Bourg a 8. lieues de Saintes et a une lieue et demy de Brouage. Situe sur une langue de terre marescageuse, ayant la mer au Couchant, et un golfe au midy qui est l’embouchure de la riviere de Saudre dans la mer. Ce lieu est tout uny, sans closture ; ses rues sont belles et larges, estant remplies de maisons fort peuplées de riches marchands accause du grand traffiq du sel qui se fait aux salines dont ce Bourg est tout environné, Il y a une Eglise Paroissiale dediée a S. Pierre. une maison de Jesuites, et, des Recolects. On y a errigé un petit Siege Presidial, ou resortissent les lieux circonvoisins, Il est suprimé

Oleron Uliarus Diocese de Saintes

Est une Isle dans la mer oceane a 3. lieues de l’extremité de la Saintonge qu’elle à du costé d’Orient Sa longueur est de 5. lieues, sur une et demy de largeur, elle est fertile en bled, et en vin, oultre le sel qui sy fait, lequel est son plus grand traffiq parmy les estrangers : Il y a aussy quantité d’arbres et de forests, où l’on fait nourriture de chevaux et de Bœufs, comme aussy de moutons, et de volailles. Les Perdrix et les Lapins y sont par la campagne. Cette Isle est du Gouvernement du Pays d’Aunis, et du Presidial de Saintes.

Le Château d’Oleron est un Bourg, et Chateau situé a une extremité de l’Isle vers l’orient. Il est tout plat sans closture ayant une grande rue du Levant au couchant, On a remis la Paroisse dans le Temple de ceux de la Religion Pretendue Pour la deffense de ce lieu qui est le plus grand abbord de l’isle on a bâty un fort Royal de cinq bastions dont l’un regarde le port, et deux avancent dans la mer, qui sont fondés sur un rocher. Il y a un Gouverneur, garnison, et artillerie. Il est a 100. pas du Bourg.

Dolut. Est un Bourg de l’Isle a une lieue du Chateau d’Oleron. Il est tout plat sans closture. Il y a une Eglise Paroissiale

Saint Denis. Est un Bourg a l’extremité de l’Isle vers le Nord. Il est aussy tout uni avec une Eglise Paroissiale.

Seneschaucée de La Rochelle .

Chap. III

Du Pays d’Aunis, & de Ré.

Chapitre Troisiéme

Cette Contrée avec ses despendances faisoient anciennement une portion de l’Aquitaine, laquelle avec le Poictou ayant tenu le parti du Roy contre les Anglois ont esté reunies a la Couronne et rangées sous le Gouvernement genéral de Languedoui dit d’Orleans, resortissant au Parlement de Paris.
Ce petit Pays en comprenant l’Isle de Ré, peut avoir 8. lieues du Nord, au Sud, et 19. de l’Orient, a l’Occident. Ses limites sont le Bas Poictou au Septentrion, le Haut Poitou au Levant, la Saintonge au Midy, et la Mer Oceane au Couchant ; sa ville principale est La Rochelle, les autres sont Marans, Surgeres, et S. Martin de Ré.
Le terroir est graveleux raportant de bon vin, et aussy du bled en quelques lieux ; Il y à des bois a sufisance pour l’usage des habitans, et des prairies ou lon fait nourriture de bestail. La plus grande richesse consiste aux Salines qui sont dans des basses plaines voisines de la Mer du costé du Couchant, ou l’eau de son flux estant retenue dans des canaux, est congelée par l’ardeur du Soleil durant les mois de Juillet – Aoust, et Septembre, dont la superficie se convertit en sel, puis estant ramassée par tas avec des rateaux on le met par gros monceaux ou il se durcit et demeure en ce lieu jusques a ce que les marchands l’enléve : La pesche du Poisson qu’on fait le long de la coste de la Mer est d’un grand raport. Ses rivieres sont la Sévre qui sert de borne vers le Nord, et la Charente pareillement du costé du Midy, deux autres petites rivieres traversent le Pays. Les vivres y sont a bon prix.

La Rochelle Rupella Evesché

De gueulles au navire d’or flotant sur une onde d’argent aux voiles desploiees d’argent, au chef d’azur a 3. fleurs de lis d’or.

Est une belle ville, et bon Port de mer, a 104. lieues de Paris, située dans une plaine ayant une douce pente vers les costés du midy et du couchant, ou est un golfe faisant un canal de demy lieue de long, et de mil pas de large, lequel n’a point d’autre eau que celle du flux de la mer ou elle fait un Port asseuré pour recevoir toute sorte de vaisseaux, lesquels y sont a couvert du vent d’ouest, d’autant qu’il y a un cap entre cette baye et la mer Oceane, et en suite l’Isle de Ré qui est a une lieue de la, a l’occident.

Cette ville est toute plate, les costés d’orient, et d’occident sont marescageux, celuy du Septentrion s’esléve doucement dans un terroir pierreux et graveleux. L’ancienne closture estoit de belles murailles bâties de pierres quarrées hautes exaucées, accompagnées de tours, le tout estant rehaussé en machicoulis ayant des fossés pleins d’eau, elle fut acreüe de nouvelles fortifications contenant 8. bastions avec leurs cortines revestues de pierres avec un large fossé et une contrescarpe. Il y avait quatre Portes, celle de Congne est vers le Septentrion, bien bâtie et d’une belle architecture qui contient un gros pavillon, accompagné de 4. tourelles le tout couvert d’ardoise, ayant double pont levis, la porte de S. Nicolas estoit vers le midy avec un faubourg nommé Tadon, a l’oposite de l’autre costé du Canal estoit la porte des deux moulins, pour aller sur le port, la Porte Neuve estoit au Couchant aboutissant au faubourg du Colombier, ce costé de la ville, outre les anciennes murailles estoit deffendu de 4. bastions, et cortines de gazon. Le tout tant les nouvelles fortifications, que les vieilles murailles fût raze en l’an 1629. et les fossés comblés, sans qu’il y paroisse, a la reserve du costé de midy, ou les murailles sont restées, pour resister aux flots de la mer comme estant l’embouchure du Port, ou sont aussy deux belles tours, l’une dite de S. Nicolas, et l’autre de la chaisne, lesquelles ferment l’entrée de ce port par le moyen d’une grosse chaine que l’on hausse tous les soirs avec une machine que cinq hommes font tourner. Et le matin elle est descendue par un homme seul ; le port ou havre est au bout de la ville du costé de midy, il est plus long que large, et capable de beaucoup de vaisseaux mais l’entrée est fort estroite n’ayant de passage que pour un navire, quand la mer est retirée il ny reste que fort peu d’eau, proche de la est la tour de la lanterne couverte de pierre en pointe, faite pour esclairer les navires qui abordent.

Pour ce qui est du dedans de la ville ; sa figure est presque quarrée d’autant qu’elle a esté relargie du costé d’orient, qui est la ville neuve ; La plus grande partie des rues sont longues et droites, les maisons sont bien bâties, dont la plus part sont sur des arcades de pierre, ou l’on va a couvert par-dessous le long des rues, ou sont quantité de marchands, et artisans ; Il ya quatre places publiques, sçavoir celle du marché proche le Port, le marché du Temple, la place du vieux Château, et la place d’armes dans la ville neuve ; Il y a 2. anciennes fontaines publiques ou lon descend pour prendre de l’eau, Il y a une autre fontaine sur la Place du Château qui est bâtie de pierre en piramide ayant au dessus une grande croix de bronse avec un crucifix et plusieurs inscriptions latines et françoises, en memoire de la redition de cette ville en l’obeissance du Roy Louis XIII. ce qui a esté fait par son commandement : dans cette Place est le Temple neuf qui servoit a faire le Presche de la Religion Pretendue. Il sert a present d’Eglise Cathedrale, son bâtiment est de figure octogone, couvert de plomb en dôme il est d’une grande largeur sans aucuns pilliers pour soutenir sa belle charpente qui est lambrissée de bois peint en azur, il y a trois portes pour y entrer on a transfere le Siege Episcopal de Maillezais avec tout ses despendances, les Religieux de Maillezais furent secularisés en l’an 1666, et transferés en cette ville pour composer, en partie, un Chapitre de 20. Chanoines et Dignités. l’Eglise est dediée a S. Louis.

On tient qu’il y avoit anciennement 15. Eglises en cette ville lesquelles furent abtues en l’an 1562. et après, dont il n’est resté que les clochers de S. Sauveur et de S. Barthellemy, qu’on avoit laissés pour faire le guet, avec la grosse cloche qui servoit pour le Presche, et pour les assemblées de ville ; du nombre de ces Eglises il y avoit cinq Paroissiales scavoir S. Barthellemy, S. Sauveur, Nostre Dame de Congne, S. Nicolas ; et S. Jean du Perrot. l’Eglise de Ste Marguerite qui estoit restée a esté donnée aux Prestres de l’Oratoire qui en sont Curés, et de celle de S. Sauveur. Depuis la redition de cette ville en l’obeissance du Roy Louis XIII. qui fut en l’an 1628. beaucoup de Religieux ont repris les places de leurs anciens monnastères, et y ont bâti, d’autres y ont esté establis de nouveau, les Convents sont les Carmes qui y estoient en 1…, les Cordeliers en 1…., les Augustins en 1205 et les Jacobins en 1230, les modernes sont les Capucins en 1628, les Ursulines en 1630, les Carmelites en …., les Religieux de la Charité en 1629. y ont l’Hospital de la ville, qui est bien renté, pour les malades de l’une et l’autre Religion ; les Religieuses Hospitalieres ont la direction des pauvres femmes malades. Les Jesuites tiennent le College en 1629.

Ceux de la Religion Pretendue ont fait bâtir un nouveau Temple dans la ville neuve ou ils font leur Presche. La Maison de ville est un beau batiment, ou lon voit la statue du Roy Henry IIII. Sur la porte, cest où s’assembloient le Maire et 24. Eschevins qui avoient une grande authorité sur le Gouvernement et les despendances de la ville tout cela a esté aboly depuis sa redition. Il y a un Gouverneur pour le Roy qui a toute authorité. Pour ce qui est de la Justice c’est un Siège Présidial, dont les Conseillers ont l’intendance sur la Police. il y a aussy une seneschaucée, et une Eslection sur 91. Parroisses. La ville est grandement peuplée d’Habitans tant de l’une que de l’autre Religion, marchands, et artisans, ou il se fait un grand traffic, et a pour ce sujet une juridiction de Juges Consuls pour le fait du commerce. Il si fait aussy de beaux embarquemens soit pour la Nouvelle France que d’autres Pays loingtains, accause de la commodité du Port, et de la richesse des Habitans, quoy qu’ils ayent esté reduits a la derniere extremité durant un siege de 14. mois dans les années de 1627. et 28. ou le Roy estoit present : toutes les vignes des environs furent arrachées et le commerce cessé ; a present tout est en bon estat. Le terroir voisin est partie en vignoble et partie en marrais ou l’on fait quantité de sel. Les Minimes ont un Convent, en 1629. a demy lieue de la ville proche l’embouchure du canal, qui à 1400. pas de large, ou l’on avoit fait pendant le siege une forte digue de pierres, qui traversoit ce Canal de part et d’autre a la terre ferme, pour empescher le secours des Anglois d’entrer par Mer dans la ville ; Plus oultre est le Chef de Baye, où l’on voit une grande Baye de mer capable de dresser une armée navale en seureté.

Châtel-aillon est un village a 2. lieues de la Rochelle vers le midy au bord de la mer sur un coustau on teint que c’estoit anciennement une ville et Principauté. on voit encore une vieille tour bâtie sur le roc, avec quantité de ruines d’un Château et de tours ; c’est ce qui a donné le commancement a la ville de La Rochelle.

Le Diocese de la Rochelle comme il est de present contient 400. Parroisses, dont on en a demembré une portion du Diocese de Saintes avec les villes de La Rochelle, Marans, Surgeres, et S. Martin de Ré ; les villes suivantes estoient du Diocese de Maillezais scavoir, Maillezais, Fontenay le Comte, Mortagne, Mauleon, Bresuire, et Tiffauges qui sont toutes dans le bas Poictou, les confins sont le Diocese d’Angers au Septentrion, le Diocese de Poitiers a l’Orient, le Diocese de Saintes au Midy et le Diocese de Luçon avec la mer oceane au Couchant.

Marans Marantium Diocese de la Rochelle

D’azur, semé de croix recroisetees au pié figé d’or a un croissant montant d’argent sur le tout.

Est une ville Comté et Chateau a 5. lieues de La Rochelle, situee dans une Peninsule qui fait la riviere de Sévre laquelle separe le Pays d’Aunis du Poictou. La ville est toute plate et environnee de marests qu’on a deseichés n’ayant point d’autre closture ; le dedans est separé en deux parties par le moyen d’un beau canal, les rues sont agréables, avec une belle Place, l’Eglise Paroissiale est dediée a S. Estienne ; Il y avoit un fort Château qui estoit separé de la ville par un courant d’eau, Il contenoit un gros donjon quarré accompagné de 4. tours, et entouré de fossés a fonds de cuve remplis d’eau, on y avoit fait quatre bastions en 1627 durant le Siege de la Rochelle, ou il y avoit un Gouverneur, garnison et artillerie, a present le tout est razé ; le Siege Presidial de La Rochelle y fut transferé en ce temps la. Les Capucins sont ou estoit le Château.
Cette ville est comme un magazin des bleds du Poictou qu’on transporte aux Pays estrangers par le moyen de la rieviere de Sévre qui se rend en la mer oceane d’une lieue de la ou elle forme un port dans son embouchure ou abordent les navires de marchandises qu’on descharge dans de petits bateaux pour remonter la riviere lesquels redescendent pour y reporter celles qui viennent du Poictou, c’est ce qui rend cette ville marchande.

Proche de Marans on a fait un grand canal de 22. thoises de large fort profond lequel a 6. lieues de long jusques a la mer, qui est pour recevoir les eaux des marets qu’on a desseschés, et porte bâteau.
D’azur, semé de croix recroisetees au pié figé d’or a un croissant montant d’argent sur le tout.

Surgeres Surgeriae Diocese de

Est une petite ville sans closture a 5. lieues de La Rochelle proche la Saintonge, sa situation est dans le milieu d’une plaine sur le commancement d’une petite riviere. Il y a trois advenues dans la ville ou sont les Minimes en 1600, un Temple pour ceux de la Religion Pretendue, et une Halle couverte. Le Château tient a la ville et d’un mesme plant, il est d’un grand circuit de bonnes murailles, et de fossés comme si c’estoit une petite ville, ayant 24. tours pour sa deffence avec une bonne porte et pont levis du costé de la ville ; dans cette closture est l’Eglise Parroissiale de S. Pierre, et le logis du Seigneur, le reste est vaste. Il y a encore une porte pour aller aux jardins qui sont grands et fort agreables, de mesme qu’un petit bois de haute fustaye ; cette ville est un grand passage pour La Rochelle. Les environs sont en vignoble, en plaine, et en lieux de Châsse.

Saint Martin de Ré, S. Martinus de Rea

Est un beau grand Bourg capital de l’Isle de Ré, a 5. lieues de La Rochelle, et de son Diocese, situé au milieu de cette Isle sur un petit golfe de la mer oceane qui regarde le Nord, lequel fait un port asses commode pour les vaisseaux ce qui rend ce lieu d’un grand traffiq et fort peuplé, l’Habitation en est fort agreable en ce que ses rues sont larges, droites, et unies, les maisons bien bâties de pierre ; et une place ou se tient le marché. Il y a une Eglise parroissiale dediée a S. Martin, et un Temple pour ceux de la Religion Pretendue ; A costé du Bourg vers le bord de la mer qui regarde le Nord il y avoit un fort accompagné de 4. bastions et de 3. demilunes, en forme de Citadelle qui fut fait en l’an 1627. pour s’asseurer de cette Isle, lequel tint bon contre les Anglois lors qu’ils y firent une descente pour secourir La Rochelle estant assiegée ; ce fort a esté razé depuis la reddition de cette ville. Le principal traffiq est de vin, de sel, et de la pesche qu’on y fait ; Les environs du Bourg sont en bon vignoble et en salines.

A demy lieue de la sont les Ruines de l’Eglise de Nostre Dame de Ré qui estoit une riche Abbaye de Religieux de l’ordre de Citeaux : Plus oultre vers l’orient est le Fort de la Prée qui a esté fait exprès pour la conservation de cette Isle comme estant l’abbord le plus aisé du costé de La Rochelle, il y a Garnison ; Dans l’Isle est encores le Bourg d’Ars, qui est asses bon ; le Bourg d’Oye est dans une petite Isle. separee d’un quart de lieue.

L’Isle de Ré a une lieue et demy de large du Nord au Sud, et 5. en longueur. Elle est toute plate, et très fertile en vins, qu’on transporte en Angleterre et en Hollande, oultre cela il y à un grand nombre de salines au bord de la mer, ou apres que le sel est trié il est mis par grands monceaux en façon de meules de foin, que l’on voit par toute l’Isle.

Angoumois

Angoulesme Engolisma. Evesché

D’azur a un portail de ville ayant aux costés 2. tours crénellées d’argent & une fleur de lis couronnée d’or en chef. Inculisma Agenisarum.

Est une ancienne ville, et duché à 98. lieues de Paris. Elle est assise sur une montagne, contigue à une haute plaine, qui fait comme une avance vers les costés d’occident et de septentrion, ayant au pied la riviere de la Charante, ou se joinct la petite riviere d’Anguienne, ce qui fait que cette advance de montagne est escarpée de trois costés et d’un difficile accés, n’ayant que deux advenues fort roides. La ville, et le Chateau occupent toute la planurre de la montagne, dont la circonference est de figure ovale qui va en se relargissant du costé d’orient, ou le Château se trouve dans le milieu de cette partie. c’est ce qui rend cette ville grandement forte, ayant aussy de bonnes murailles ou sont trois portes accompagnées de leurs ponts levis et de ravelains au devant. la Porte du Palet est vers le septentrion, son issue est en tournoyant accause de la roideur de la montagne ou sont deux faubourgs au bas, l’un dit Lourmeau qui est d’un costé avec une Eglise parroissiale et un Convent de Carmes deschaucés, en l’an 1654. de l’autre costé est le faubourg de S. Cybard avec une Abbaye du mesme nom fondée en 868. ou sont des Religieux de S. Benoist, l’Eglise est presque ruinée, plus bas est un pont de pierre sur la riviere de Charante pour aller a Congnac. La Porte de S. Martial est vers l’orient avec un faubourg au bas nommé la Bussate, ou sont les Capucins, en 1614. La Porte de S. Pierre est vers le midy sur le penchant de la ville ayant au bas un faubourg et l’Eglise parroissiale de S. Ausoni, la riviere passe au bas ; c’est pour aller à Saintes.

Pour ce qui est du dedans de la ville, les rues sont estroites et inegales, ayant deux places Publiques l’une devant les Jacobins et l’autre vers Beaulieu qui sert pour la promenade ; la Halle couverte est prés la porte du Palet : les maisons sont basties de pierre pour la plus part, Il y a des caves taillées dans le roc et des puits pour les usages communs, mais l’eau pour boire, on va la querir ors la ville a des sources qui sont au bas en ayant une à chaque issue. Toutes les Eglises ont esté ruinées ou fort endommagées pendant les premieres guerres civiles de l’an 1568., à present elles sont toutes rebâties, et reparées. La principale est l’Eglise cathedrale de S. Pierre, qui est d’une belle structure, fort large et sans pilliers, les voultes tant de la nef, de la croisée, que du chœur sont a l’antique en façon de dômes, ou voultes de four il y en a sept ; le clocher est une haute tour quarrée couverte en pointe, qui est sur le bout de la croisée du costé gauche, on descend a l’Eglise par son grand portail du bout, il y a une place au devant : le Palais de l’Evesque est derriere le chœur de l’Eglise, et le Doyenné est a costé qui est un beau logis. Les Chanoines sont au nombre de 25. et sont logés aux environs de cette Eglise. Il y a huit Parroisses qui sont S. André, S. Cibard, S. Marcial, S. Vincent, S. Jean, Nostre dame de Beaulieu, S. Antonin, et S. Paul, la Peyne. Les Monnasteres sont les Cordeliers en l’an 1282. les Jacobins en 1… les Minimes en 1619. S. Ausoni Abbaye de Religieuses de l’ordre de S. Benoist fondée en …. les Carmelites en 1650, les Ursulines en 1628. Les Jesuites y ont un College en 1622. l’Hospital est bati de neuf. Il y a une Maison de ville, dont le bâtiment est antique c’est ou s’assemblent le Maire et 25. Eschevins, auxquels le Roy Charles V. a concedé le previllege de Noblesse pour s’estre retirés de la domination des Anglois lors qu’ils estoient les maistres de la Guyenne dont cette ville faisoit portion. Il y a encore l’Auditoire du Presidial et de la Seneschaucée qui est du ressort du Parlement de Paris ; l’autre juridiction est la Chastellenie pour l’ordinaire, et la Baronnie de la Peine ou l’Evesque a toute la justice ; l’Eslection a 316. Parroisses ; Il n’y a point de Gabelle.

Le Chateau occupe une partie de la ville du costé qui est entre le Midy et le Levant et en fait comme un retranchement par la closture de ses murailles ; Son donjon est une grosse tour a cinq angles, deffendus de cinq bastions et de fossés a fonds de cuve, et d’une porte a pont levis du costé de la ville, ou il commande, Il y a à l’opposite une poterne pour sortir dehors, ce Chateau a un Gouverneur et une Garnison entretenue avec bonne artillerie ; Les Comtes residoient en ce lieu, dont le jardin estoit hors les murailles ou l’on voit un grand Parc. Les environs de la ville sont en prairies, et en terres labourables.
Le Diocese contient 250. Parroisses, ou sont les villes de La Rochefoucaud, Chateauneuf, Aubeterre, Jarnac,………………Ses confins sont le Diocese de Poitiers au Septentrion, le Diocese de Limoges au Levant, le Diocese de Perigueux au Midy, et le Diocese de Sainctes au Couchant. Son premier Evesque estoit S. Ausoni, et le 2. S. Dinam. On a tenu deux Conciles en cette ville, le premier en l’an 1118. sous le Pape Gelase II. et le 2. en 1170. sous Alexandre III.

A demy lieue de la ville vers le Midy, est un lieu nommé la Garenne qui est en partie en bois taillis et partie en haute futaye. A 2. lieues de la on voit la source de la riviere de la Touvre, laquelle sortant d’une montagne fait deux goulfres d’eau dont l’une est dormante, l’autre jette des bouillons asses haut ; cette riviere porte de petits bateaux, encore que son cours ne soit que de 2. lieues et demy, elle produit quantité de bonnes Truites.

Congnac, Connacum. Diocese de Sainctes.

D’argent a la figure du Roy François à cheval vestu d’azur & de gueulles tenant un septre d’or, monté sur un cheval de sable ; le chef de l’escu d’azur a 3. fleurs de lis d’or.

Est une ville a 10 lieues d’Angoulesme, située sur une pente vers l’Occident ou passe la riviere de Charante au bas sur laquelle est un pont de pierre de 4 arches ayant au dela un petit faubourg avec l’Eglise de S. Iacques parroissiale, et Prieuré, et en suitte une belle plaine. La ville est close de murailles, accompagnées de tours, et de fossés avec trois portes principales, la Porte Angoumoisine est au Septentrion, celle de Snt Martin est au Midy, au dela est l’Eglise de S. Martin presque ruinée qui estoit Prieuré et Cure. La Porte du pont est au bas de la ville du costé d’occident la riviere passe au long des murailles de ce costé ; il y a encore quatre portes pour aller à la riviere. Le Temple ou ceux de la Religion Pretendue font leur Presche est hors la Porte Angoumoisine.
Le dedans de la ville est de figure triangulaire ; les maisons sont bâties de pierre ; il y a une Place publique ou estoit le Cimetiere ; la Maison de ville est gouvernée par un Maire, et 24. Eschevins, elle est au milieu de la ville. L’Eglise Paroissiale est dediee à S. Leger Evesque d’Autun on y conserve son bras enchassé en argent, l’Eglise est belle, avec un beau clocher couvert en piramide. Il y a des Religieuses de S. Benoist qui tiennent une partie de l’Eglise, c’estoit autrefois un Prieuré ; les Cordeliers estoient hors la ville des l’an 1288. après que leur Convent eut esté ruyné ils ont esté restablis au-dedans, les Recollects y sont aussy, et l’Hospital de S. Iacques. Le Palais ou se tient la Justice du Siege Royal est sur la Halle. Il y a une fontaine au pied du Château proche le Pont.
Le Château est dans la ville vers l’Occident, sur un roc ou l’on monte pour y entrer. Il est en belle veue sur la riviere, et entourré de hautes murailles, avec une porte a pont levis, puis on entre dans une grande court, ayant une grande face de logis ou sont plusieurs apartemens couverts d’ardoise, c’est ou naquit le Roy Francois I. en 1494. Dans la seconde court, il y a une Chapelle qui estoit autrefois la Parroisse de la ville sous le tiltre de S. Caprais. Le petit Parc est sur une roche tenant au Château ou sont plusieurs bestes fauves ; il y à un Lieutenant de Roy qui loge dans le Château. Le grand Parc est a un quart de lieue de la ville hors la porte du Pont, il a 3. lieues de long, ou il y a un Estang au bas de pareille longueur.
Au dela du Pont vers le Couchant, est un grand vignoble ou il croist d’Excellent vin que les Hollandois, et les Anglois transportent en leur pays par le moyen de la Charant qui tombe dans la mer a 18. lieues de la ; on tient que le Roy d’Angleterre se sert ordinairement du vin de cette contrée.

La Roche-foucaud, Rupis Focaldi . Diocese d’Angoulesme

Burellé d’argent & d’azur de 10. pieces a 3. chevrons de gueules bronchant sur le tout.

Est une ville de grandeur mediocre a 6. lieues d’Angoulesme, en plat Pays ou la riviere de Tardouére passe a 200. pas de la, ayant plus oultre la grande forest de Braconne. La Situation de cette ville est toute unie, plus longue que large, estant close de murailles, et de fossés avec cinq Portes et quatre petits faubourgs, dans l’un sont les Filles de la Visitation, en 1650.

Dans la ville est l’Eglise Parroissiale et Collegiale de Nostre dame, ou sont 12. Chanoines, Elle a un beau clocher couvert en aiguille. Il y a aussy un Convent de Carmes fondé en 16... les rues sont disposées en croix et terminent aux portes de la ville, on y voit la place du marché, et une Halle couverte. A la sortie du pont du costé du Nord, il y a un petit lieu renfermé de murailles nommé la Cité ou lon voit l’Eglise de S. Project

Le Chateau est hors de la ville, sur un penchant qui regarde le Midy, il en est separé par la petite riviere susdite, ou est un pont de pierre pour passer de l’un en l’autre, puis l’on va en tournoiant a la porte qui est a l’occident : ce Chateau est beau et bâti presque a la moderne, il est orné de quatre tours rondes, et d’une autre quarrée fort haute, la court est quarrée ayant des galleries par dedans et par dehors, avec un bel escailler au milieu du logis, il y a une belle Chapelle dans une de ces 4. tours. Dehors le château vers le Nord, il y a un bois et une grande allée de Charmes a perte de veue.

Hors la ville du costé d’Occident est la Chapelle et Prieuré de S. Florent. Cette ville est la premiere Barronnie d’Angoumois et qui fut errigée en Duché et Pairie en l’An 1622. et a toujours esté possedée par des Seigneurs fort puissants.

Les environs de la ville sont en chastaigners, et en bois de haute fustaye.

Château-neuf. Castrum novum, Diocese d’Angoulesme

Est une petite ville a 5. lieues d’Angoulesme en plat Pays, ou la riviere de Charente passe au long du costé du Nord avec un pont de pierre

La ville est close de simples murailles avec d………….

Jarnac Jarnacum - Diocese d’Angoulesme

Est une petite ville et Château a 7. lieues d’Angoulesme entre Congnac, et Chateau-neuf. en Pays de terres labourables ou la riviere de Charante passe au long de ses murs du costé de Midy. Cette ville est de simples murailles et de fossés

Aubeterre, Alba terra. Diocese de Perigueux.

Est une ville a 9. lieues d’Angoulesme, faisant frontiere vers le Perigord, ou la riviere de Droune passe au bas du costé de Midy.

Blansac

Est une petite ville a 5. lieues d’Angoulesme située en plat Pays ou passe la petite riviere du Nay.

La ville est close de murailles avec deux portes

Le dedans contient l’Eglise paroissiale de…………… et celle ……………… qui est Collegiale, avec une Place ou l’on tient le marché

Hors la ville joignant les murailles du costé d’Orient est un ancien Chateau presque ruiné

Marton, Marto, Diocese de…..

Est une petite ville a 5. lieues d’Angoulesme, ou passe la petite riviere de Bandiat du costé du Nord, ou est un pont de pierre et un faubourg au dela, avec l’Eglise Paroissiale de………… La ville est en pente de ce costé ayant une closture de murailles avec trois portes

La Chateau est au dessus de la ville du costé de Midy : Il y a tout proche un vieil Chateau presque ruiné a la reserve d’une haute tour fort ancienne

Monberon

Est une petite ville a 8. lieues d’Angoulesme située sur un coustau ayant la riviere de Tardoire qui passe au bas, ou elle fait une Isle ; au costé d’Orient est un faubourg avec l’Eglise de S. Maurice Prieuré et Parroisse ; au dela est un pont de pierre sur cette riviere. La ville est close de murailles avec trois portes,

Le Chateau est a un coin de la ville, ou l’Eglise Parroissiale de S. Pierre est comprise. La halle ou se tient le marché est dans la ville

Hors la ville est une grande Place ou l’on tient plusieurs foires

Lavalette Villa Sylvae Diocese de Perigueux.

Est une petite ville autrefois nommée Villebois, a 5. lieues d’Angoulesme en plat Pays ou passe un ruisseau.

Ruffec Ruffecum. Diocese de Poictiers

Est une petite ville a 10. lieues d’Angoulesme. frontiere vers le Poictou, ayant la petite riviere qui passe au long puis tombe dans la Charante proche de la vers l’orient et une forest remplie de beaux arbres du costé du Nord. Cette ville est toute plate, et close de simples murailles entourées de fossés plains d’eau. Il y a …. Portes avec leurs ponts levis. Dans le milieu de la ville est une grande Place pour le marché, l’Eglise Parroissiale est S. André, celle de S. Benoist est un Prieuré.
Burellé d’or & de gueulles de 10. pieces

Vertueil.

Est un beau grand Bourg, et Chateau a une lieue et demy de Ruffec, et a 7. d’Angoulesme ou passe la riviere de Charante où est un pont, qui est le grand chemin du Limosin au Poictou, et a la Rochelle. Ce Bourg est au pied d’une colline, il est tout plat sans closture, il contient l’Eglise Parroissiale de……… et un Convent de Cordeliers en……

Le Chateau occupe tout le dessus de la colline contenant un grand circuit de fortes murailles bien baties ayant une bonne porte a pont levis, et un logement au-dedans ; le dehors est une haute plaine ou il y à un Parc rempli d’arbres, et plus oultre une maison de Plaisance nommée Vaugay, bien bâtie et accompagnée de jardins, la riviere de Charante passe au travers du Parc d’embas. Le tout apartient a la maison de La Rochefoucaud.

Répondre à cet article

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
  • [Se connecter]
Votre message
Ajouter un document

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Les mots-clés de l'article

pour en savoir plus sur : 16 Angoulême - 16 Aubeterre-sur-Dronne - 16 Barbezieux-Saint-Hilaire - 16 Blanzac-Porcheresse - 16 Châteauneuf-sur-Charente - 16 Cognac - 16 Jarnac - 16 La Rochefoucauld - 16 Marthon - 16 Montbron - 16 Ruffec - 16 Verteuil-sur-Charente - 16 Villebois-Lavalette - 17 Châtelaillon-Plage - 17 Dolus-d’Oléron - 17 Hiers-Brouage - 17 La Rochelle - 17 Le Château-d’Oleron - 17 Marans - 17 Marennes - 17 Pons - 17 Royan - 17 Saint-Denis-d’Oleron - 17 Saint-Jean-d’Angély - 17 Saint-Martin-de-Ré - 17 Saint-Thomas-de-Conac - 17 Saintes - 17 Soubise - 17 Surgères - 17 Taillebourg - 17 Talmont-sur-Gironde - 17 Tonnay-Boutonne - 17 Tonnay-Charente - 33 Coutras - 17e siècle - Planche (Pierre de La) - Province Angoumois - Province Aunis - Province Saintonge - Villes, bourgs et villages -

Chercher dans le site

Les plus lus --- Les 50 +

1.  Calendrier révolutionnaire ou républicain - Conversion en date grégorienne

2.  Carte satellite des voies romaines, des chemins anciens de Saintonge, Aunis et Angoumois

3.  Conversion des monnaies d’avant la Révolution en valeur actuelle

4.  FAQ & R - Le Forum Aux Questions ... & aux Réponses

5.  Carte satellite Googlemap avec moteur de géolocalisation : rechercher une ville, une commune, un village


5 articles au hasard

1.  1809 - Fouras (17) - La bataille des brûlots à bord du vaisseau "le Régulus"

2.  Maps of the city of Angouleme and its suburbs near 1650

3.  1590-1598 - Angoulême (16) : Misère, épidémie et brigandage. La fin du siècle.

4.  1906 - Bulletin de la Société des Archives Historiques de Saintonge et d’Aunis

5.  1789 - Chenommet (16) : cahier de doléances de la paroisse


Les plus populaires --- Les 50 +

1.  Conversion des monnaies d’avant la Révolution en valeur actuelle

2.  Carte satellite des voies romaines, des chemins anciens de Saintonge, Aunis et Angoumois

3.  Carte satellite Googlemap avec moteur de géolocalisation : rechercher une ville, une commune, un village

4.  1120 - Cartulaire de l’église d’Angoulême - Terre de Bouchereau à Macqueville (17)

5.  Études historiques sur la ville de Cognac et l’arrondissement, par F. Marvaud - Table onomastique


Brèves --- Toutes

1.  Au château de la Roche Courbon, fête de la préhistoire les 23 et 24 avril 2016

2.  Antiquité-Avenir. Réseau des Associations liées à l’Antiquité - Communiqué de presse

3.  Temples de la Saintonge Maritime : Une histoire mouvementée

4.  2.644.259 visiteurs sur Histoire Passion - Statistiques au 31/12/2013

5.  Archéologie et histoire du fleuve Charente à Taillebourg - Port d’Envaux