1726 - Abbayes et prieurés du diocèse de La Rochelle

D 1er avril 2009     H 12:51     A Pierre     C 0 messages A 1714 LECTURES


Source : Recueil historique et topographique des Archevechez, Evèchez, Abbayes et Prieurez de France, tant d’Hommes, que de Filles, de nomination et collation royale, avec les noms des Titulaires, la Taxe en Cour de Rome, telle qu’elle est sur le Livre de la Chambre Apostolique, les Revenus, les unions, & Pensions sur ces Bénéfices, & le nombre des Cures. Le tout distribué par Diocèses, par ordre Alphabétique ; Enrichi de dix-huit Cartes Géographiques, & les Armes des Archevêques.
Dédié à Son Altesse Sérénissime Monseigneur le Duc de Bourbon, par Dom Beaunier, Religieux Bénédictin, de l’Abbaye de Fontgombault - A Paris, Chez Alexis-Xavier-René Mesnier, Libraire-Imprimeur, rue S. Severin, au Soleil d’or, ou en sa Boutique au Palais, Grand’Salle. - M. DCC. XXVI., avec approbation et privilège du Roy.

TitulairesEVECHE DE LA ROCHELLE FlorinsRevenu
M. Estienne de Chamflour LA ROCHELLE

en latin, Rupellensis, alias Malleacensîs, Ville Episcopale & Capitale du Païs d’Aunix, & en Xaintonge, située au bord de l’Océan , à deux lieues de l’isle de Ré, à quatre de celle d’Oleron, à douze de Xaintes, & à cent huit de Paris. Le Roi Louis XIV. d’immortelle mémoire, obtint l’an 1652. du Pape Innocent X. la translation du Siège de Maillezais à la Rochelle, où on érigea un Chapitre séculier, fondé des biens du Couvent de Maillezais. C’est une Ville en bas-Poitou, située dans une Isle que forment deux rivières, la Sevre & l’Autise. Ce lieu étoit autrefois solitaire & environné de forêts ; c’est ce qui engagea Guillaume Fier-à-Bras fils de Guillaume Teste d’Etoupes à y bâtir un Château pour se divertir à la chasse. Son fils Guillaume le Grand y fit construire l’an 1010 une Eglise & un Monastere de Benediclins, qui dans la suite fut le plus riche du Poitou ; ce qui engagea le Pape Jean XXII à ériger cette Abbaye en Evêché l’an 1317. Il en créa premier Evêque Geofroy Pouverel, dernier Abbé de Maillezais. Le Convent néanmoins subsista toujours, & les Moines Benedictins ont formé le Chapitre, qui a esté transféré à la Rochelle l’an 1652, comme je l’ai dit ci-dessus, & sécularisé en 1666. Cette nouvelle Cathédrale & son Chapitre ont esté fondez des biens qui appartenoient aux Moines.lesquels ont esté supprimez. La Ville de la Rochelle, avec l’Isle de Ré, qui en est voisine, & tout le Païs d’Aunix, furent en 1652 séparez du Diocése de Xaintes, & ce démembrement de l’Evêché de Xaintes avec l’ancien Evéché de Maillezais, forment au jourd’hui le Diocése de la Rochelle. Il y a des Auteurs qui disent que la translation du Siège de Maillezais à la Rochelle s’est faite par le Pape Innocent X. le 4 May 1648, & qu’on a démembré cent Paroisses du Diocése de Xaintes pour former celui de la Rochelle, qui est suffragant de Bordeaux. Jacques Raoul de la Guibourgere a esté le premier Evêque de la Rochelle. Henry de Laval Bois-Dauphin de Sablé le second ; Charles-Magdelaine Frezeau de la Frezeliere lut succeda, & Estienne de Chamflour, qui l’est aujourd’hui, [1724.] est le quatrième. Le Chapitre de l’Eglise Cathédrale de la Rochelle est composé de huit Dignitez & de vingt Chanoines. Les Dignitez sont le Doyenné, la Trésorerie, l’Aumôneric, le Grand-Archidiaconé de Fontenay, la Chantrerie, la Soûchantrerie, & I’Archidiaconé de Bressuire. Le Doyen est élu par le Chapitre » mais toutes les autres Dignitez & les Prébendes sont à la collation de l’Evêque. Le Roy a établi un Séminaire à la Rochelle, auquel il a accordé trois mille livres de rente, qui sont levées sur tous les Bénéfices du Diocése. Mr. de la Frezeliere en donna la direction aux Jesuites l’an 1694, & ces Pères y enseignent la Théologie & l’Hébreu.
2000

Abbayes d’Hommes de l’ordre de Saint Benoist.

M. de la Vieuville, Aumônier du Roi. Il y a 800 l. de pension sur cette Abbaye pour Mr. Moussard, Pretre à Ruel, & le même qui a ce si beau secret pour le mal des yeux, & 700.l. pour M Cotel Chanoine de Saint Méry à Paris. NOTRE-DAME DE L’ABSIE

Absïe, ou Nôtre-Dame de l’Absîe, en latin, Beata Maria in Apsia, in Gastina veieri nuncupata ; alias Ansia, vel de Ausia ; située dans les enclaves de la Gastine, petit Païs qui fait une portion du haut-Poitou, & à trois lieuës de la Chastagneraye. Elle étoit autrefois du Diocése de Maillezais, & fut fondée l’an 1120.des liberalitez de quelques Seigneurs Poitevins de Parthenay, Chabot, Chastaigner, Dappel-Voisin, & autres. Un Hermite appellé Pierre de Bunt, en avoit jetté les premiers fondemens quelque tems auparavant,. & Maître Giraud y établit pour premier Abbé un de ses Disciples, nommé Pierre. Cette Abbaye est d’anciens Benedictins.
100 4000 l.
M. Maréchal Conseiller au Parlement de Paris BELLE-FONTAINE

Belle-Fontaine, en latin, de Bello-Fonte, située aux confins de l’Anjou, près le Poitou. Il y a presentement des Feüillans, & par conséquent on peut la compter au nombre des Abbayes de l’Ordre de Cîteaux.
80 1000 l.

Ordre de Cisteaux.

M. de Rezay, Evêq. d’Angoulême. LA GRACE-DIEU

La Grâce-Dieu, en latin, [Gratia Dei, fille de l’Abbaye de Clervaux, située au Païs d’Aunis, à trois lieues de Marans. Elle a été fondée le 18 des Kalendes d’Avril 1139. d’autres disent en 1135.
80. 3000 l.
M. de Reversaux. SAINT LEONARD DES CHAUMES

Saint Léonard des Chaumes, ou de Chamuel, en latin, sanctus Léonardus, fille de l’Abbaye de Beüil, située au Pais d’Aunis, à une lieuë de la Rochelle & fondée l’an 1168, Elle a esté du Diocése de Xaintes,
60 1800 l.
M. de Malesieu, Evêque de Lavaur MOREILLES.

Moreilles, en latin, Morollia, seu Morolia, fille de l’Abbaye de Clervaux, située en Poitou, entre Luçon & Maillezais, à quatre lieues de Marans, & jadis du Diocése de Maillezais. Elle fut fondée le 6 des Ides de Septembre 1152.
100. 3000 l.
M. René Trépagne de Menerville Curé de Surenne [Suresnes], près de Paris, en Fév. 1722. NOTRE-DAME DE CHARRON.

Nôtre-Dame de Charon, ou Nôtre-Dame de la Grâce de Charron, en latin, Gratia sancta Maria de Charro, seu de Carone, fille de l’Abbaye de la Grace-Dieu, située en Poitou, & fondée le 27 Octobre 1191.
66 1800. l.
Unie aux R.R. Pères de l’Oratoire de Paris de la Maison de S. Honoré en 1625. NOTRE-DAME DE L’ISLE DE RÉ

Nôtre-Dame de l’Isle de Ré, ou les petits Chasteliers, en latin, Beata Maria de Reaco, fille de l’Abbaye de Pontigny, & fondée en l’Isle de Ré, vis-à vis la Rochelle, au mois de May 1156, disent quelques Auteurs, Mais nous n’avons point de preuves de l’origine de ce Monastere, qui étoit déjà fort célèbre dès le huitième siecle. On sçait seulement que c’est là où Hunaud Duc d’Aquitaine, fils du Duc Eudes, se retira & se fit Moine l’an 744.Ce Monastere fut ruiné de fond en comble dans le siecle suivant par les Pirates Normands ; l’Isle fut occupée dans l’onzième siecle par les Seigneurs de Mauleon en Poitou, qui étoient aussi Seigneurs de la Rochelle. Les Moines de Citeaux s’établirent au douzième siecle dans la même Isle, & ils bâtirent en 1156. un Monastere dédié à Notre Dame , & qui a subsisté jusqu’aux guerres de la Religion, durant lesquelles l’Abbaye de Ré ayant esté détruite entièrement, le Roy Loüis XIII. en unit tous les biens à la Maison des Peres de l’Oratoire de Paris, rue S. Honoré, en 1625.
100. 7000 l.

Ordre de Saint Augustin.

M. de Prie le 17 Oct. 1733. Le même jour l’on mit une pension de 2000 liv. sur cette Abbaye, pour le Chevalier de Prie. AIRVAU, ou AIRVAUX

Airvau, ou Airvaux , Airvaut, ou Oirvaie, en latin, Aurea-Vallis, seu sanctus Petrus de Aureâ-valle. située au haut Poitou, sur la rivière de Toüé, à dix lieues de Poitiers, du côté de l’Occident, & fondée en 763, selon quelques-uns par Hildegarde, veuve d’Herbert, premier Vicomte de Thoüars, laquelle mourut en 973
350 8000 l.
M. de Tilly le 17 Octobre 1723 LA TRINITE DE MAULEON.

Mauleon, ou la Trinité de Mauleon, en latin, Trinitas de Maloleone, vel sanctissima Trinitas de Malo-Leone, située dans le haut-Poitou, dans la petite Ville du même nom, sur la Sevre Nantoise, à onze lieues d’Angers, vers le Midy. Il y a la réforme, & plus de cent Bénéfices sont de sa collation. L’Eglise est dédiée à la Sainte Trinité.
100 4000 l.
Unie au Chapitre de la Rochelle. NIOEUIL, ou NIOEIL

Niœuïl, ou Niœil, en latin, Niolium, seu Sanctus Vincentius de Niolio, située en bas-Poitou, près Fontenoy-le-Comte, où elle fut fondée l’an 1068. par Ayrault Gasledener, Seigneur du lieu, & de Vouvant sur Autise, Il y a environ quarante Bénéfices qui en dépendent, parmi lesquels il y a treize Prieurez simples. L’Abbaye de Niœuïl est unie au Chapitre de la Rochelle depuis 1705. pour la Mense Conventuelle & pour les Offices Claustraux, mais après la mort du Père Phelippeaux de la Vrilliere la Mense Abbatiale sera unie à l’Evêché de la Rochelle. Le Roy en vertu de la Bulle d’union nomme aux Bénéfices qui dépendent de cette Abbaye, par exemple S. Nicolas de Letton est un Prieuré dépendant de Niœuïl, & possedé par M. Gautier. L’Abbaye de Niœuïl eft taxée à deux cents florins.
200. 9000 l.

Prieurez

Uni aux Minimes. SURGERES

Le Prieuré & le Chapitre de Surgeres, est unie aux Minimes du Bourg de Surgeres, à trois lieues de Tonnay-Boutonne, au Septentrion, & à six de la Rochelle du côté de l’Orient.
BANDOUILLE

Bandouille, en latin, de Bandoliâ, est de l’Ordre de Grammont.

Une Chapellenie en l’Eglise de la Ronde.

L’on trouvera plusieurs autres Prieurez du Diocése de la Rochelle à la fîn du Diocése de Luçon, parce qu’ils dépendent de l’Abbaye de S. Michel en l’Herm, qui est dans le Diocèse de Luçon ; par là ces Prieurez se trouveront tous réunis sous un seul coup d’œil.

Répondre à cet article

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
  • [Se connecter]
Votre message
Ajouter un document

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Les mots-clés de l'article

pour en savoir plus sur : 17 Benon - 17 Charron - 17 Dompierre-sur-Mer - 17 Île de Ré - 17 La Rochelle - 17 Surgères - 49 Bégrolles-en-Mauges - 18e siècle - 79 Absie (L’) - 79 Airvault - 79 Chiché - 79 Mauléon - 85 Moreilles - 85 Nieul sur l’Autise - Catholicisme - Diocèse de La Rochelle - Diocèse de Maillezais - Diocèse de Saintes -

Chercher dans le site

Les plus lus --- Les 50 +

1.  Calendrier révolutionnaire ou républicain - Conversion en date grégorienne

2.  Carte satellite des voies romaines, des chemins anciens de Saintonge, Aunis et Angoumois

3.  Conversion des monnaies d’avant la Révolution en valeur actuelle

4.  FAQ & R - Le Forum Aux Questions ... & aux Réponses

5.  Carte satellite Googlemap avec moteur de géolocalisation : rechercher une ville, une commune, un village


5 articles au hasard

1.  Histoire de la Saintonge et de l’Aunis par Daniel Massiou - Chronologie - 15ème siècle

2.  Camp de César de Toulon, piles de Pirelonge et d’Ebéon, voies antiques en Charente-Maritime

3.  1762 - Inventaire des titres de la communauté du seigneur Rohan-Chabot de Jarnac

4.  2007 - L’Académie de Saintonge récompense le site Histoire Passion

5.  1860 - Répertoire archéologique de la Charente - arrondissement de Ruffec


Les plus populaires --- Les 50 +

1.  Conversion des monnaies d’avant la Révolution en valeur actuelle

2.  Carte satellite des voies romaines, des chemins anciens de Saintonge, Aunis et Angoumois

3.  Three generations of the Anglo-Poitou family of Vivonne, from 13th century “Poitevin mercenary captain” to 14th century “recalcitrant lady”

4.  Calendrier révolutionnaire ou républicain - Conversion en date grégorienne

5.  Evolution des prix du 15ème au 19ème siècle - Panier de la ménagère, services, salaires


Brèves --- Toutes

1.  Au château de la Roche Courbon, fête de la préhistoire les 23 et 24 avril 2016

2.  Antiquité-Avenir. Réseau des Associations liées à l’Antiquité - Communiqué de presse

3.  Temples de la Saintonge Maritime : Une histoire mouvementée

4.  2.644.259 visiteurs sur Histoire Passion - Statistiques au 31/12/2013

5.  Archéologie et histoire du fleuve Charente à Taillebourg - Port d’Envaux