1787 - 4 - Inventaire de Château Chesnel à Cherves (16) - 1 - les dépendances

D 9 octobre 2006     H 12:40     A Jean-Claude, Pierre     C 0 messages A 3537 LECTURES


agrandir

Après le décès de Louis Alexandre Frétard de Gadeville, seigneur d’Ecoyeux et de Château-Chesnel, un inventaire complet du mobilier de son appartement de Saintes et de ses deux châteaux est effectué. Ici, le Château Chesnel à Cherves (Charente).

Autres parties de cet inventaire : voir colonne de gauche Dans la même rubrique

Suivons le notaire dans les dépendances de cette belle demeure.

Source : Archives Départementales 17 - Cote 1J99 - Transcription : Pierre Collenot

La fuye - Dessin de J-C Chambrelent - 2007

Advenant le 19 dudit mois de janvier 1787 heure de 9 du matin en suivant notre arrêté du jour d’hier cy dessus, nous sommes accompagné du dit sieur Alexandre Crugy huissier priseur et avec les témoins cy après nommés rendus au château de la terre et seigneurie de Chazot et Mesnac appellé Château Chesnel dans la paroisse de Cherve où étant y est comparue ma ditte dame Marie-Louise de Saint Mathieu veuve dudit feu seigneur Frétard d’Ecoyeux demeurante comme dit est ordinairement en la ville de Saintes, laquelle ez noms et qualités sus établies, et toujours sous ses réserves et protestations de ne se nuire, ni préjudicier, a requis que nous eussions à procéder à la continuation de l’inventaire et description des meubles et effets qui sont placés dans le dit château, autres bâtiments et métairies en dépendant, et dépendants de l’hérédité dudit feu seigneur son mari sur la représentation que nous en fera ; ce que lui ayant accordé,

Le portail d’entrée

Glossaire et commentaires
entrés par le portail de la cour dudit château qui ouvre sur le bois appellé La Pelouze dans la partie du levant, ma ditte dame a présenté et mis en évidence sous un porche dudit portail
- deux canons de quatre en fer vieux et mauvais, un vieux et mauvais canot de 15 pieds de long formé d’une seule pièce d’arbre inserviable pour autre chose que pour le feu, quatre ceintres pour construction de voûte et un chariot avec son avant trein mauvais, n’y ayant que la ferrure qui puisse servir, tous lesquels objets ma ditte dame a déclaré être en commun, entre ses dits enfants mineurs et les autres héritiers de Madame d’Orvilliers, en sorte qu’il n’en revient que le tiers à ce premier qui a été estimé à 24 livres
Dessin de J-C Chambrelent - 2007
Ces deux canons existent toujours. Dans les épisodes de l’histoire de la Révolution, ils ont été transportés à Cognac, où ils décorent la façade de l’Office de Tourisme.


Voir en annexe, à propos de ces canons, un article du Bulletin des Archives Historiques de Saintonge et d’Aunis - T 16 - 1896

- Canon de quatre [pouces] : un canon classique des 17ème et 18ème siècles, utilisé aussi bien dans l’infanterie que dans la marine. La bouche à feu a un diamètre de 4 pouces, soit 108,3 mm.

La première étable aux vaches

Glossaire et commentaires
Dudit lieu passés dans l’étable aux vaches en dedans de la cour sur l’aile droite dudit portail est entrés dans la ditte étable, ma ditte dame il y a représenté
- trois vaches, deux d’age de dix à douze ans, est la troisième de quatre ans, ces deux premières poil vermeil et la dernière châtaing, estimées les trois à la somme de 200 livres
- plus quatre veaux poil vermeil, deux de trois à quatre ans, les deux autres de quinze à dix huit mois, estimés par le dit sieur Crugy à 400 livres
- plus deux râteliers formés de bois blanc tenant ensemble toutte l’étendue du fonds de ladite écurie et un autre râtelier même forme à rollons et même bois, placé au mur qui donne sur la cour, de 20 pieds de long, estimés la somme de 9 livres
- plus un vieux et mauvais bois de couchette formé de bois blanc et à cloux sur lequel est un matelat de scyamoise piqué en laine, deux mauvais linceux uzés, un traversin de vielle coite rempli de grosses plumes de volaille, une couverte de laine blanche, une autre mauvaise de droguet gris foncé et une autre de retort, les toutes fort mauvaises, estimées 36 livres
- rollon : barreau (s’emploie, pour les échelles, râteliers, chaises, etc.)

L’étable aux bœufs

Glossaire et commentaires
de cette première étable passés à la seconde sur la même ligne et entrés en icelle, ma ditte dame y a présenté
- trois paires de bieufs, scavoir quatre poil rouge les deux autres vermeils, scavoir deux de huit ans, deux de cinq et les deux autres de trois à quatre ans, les tous en bon état de service, estimés ensemble à 1200 livres
- au-dessus la crèche où sont attachés lesdits bieufs, deux vieux mauvais râteliers à rollons comprenant à un pied près toutte l’étendue en longueur de la ditte écurie estimé 3 livres
- dans le même endroit un petit mauvais coffre de bois blanc en marche-pied de deux pieds deux pouces de long sur onze pouces de hauteur posé sur un morceau de madrier de même longueur, fermant à clef, un tour de charette préparé et tout neuf de bois de cherpre et posé sur deux piquets au mur de derrière des bieufs, une planche de six pieds de bois blanc, quatre jougs pour les bieufs avec leur atteloire en fer et amblet de peaux, trois paires de juilles de longueur ordinaire à demi neufs, deux fourches de fer à trois branches chacune avec leur manche de bois, une grande fourche en bois, et une mauvaise pelle aussi de bois, trois mauvais ballais et une essée pointue autrement pique roc, le tout estimé 12 livres avec un cizeau en fer
- au-dessous de laquelle planche mentionnée audit article est aussi posé un dessus de malle garnie de deux petits fers dans lequel s’est trouvé une petite assiette de terre et un petit anneau et un petit cizeau de charpentier en fer à six lignes de large servant au bouvier pour raccommoder ses charrues, un autre petit mauvais joug fait pour conduire les veaux et vaches aux foires, estimé avec une serpe en volant 40 sols
- plus un petit coffre de bois blanc à quatre pieds de long et de pied et demi d’hauteur à prendre sur la fonçure fait par charpentier et à cloux, estimé six livres
- ouverture faitte dudit coffre et il n’y a été reconnu que les linges et hardes de Pierre Braud bouvier domestique audit château et à qui est confié le soin du bétail qui vient d’être détaillé
- dans le même lieu et sur la droite de la porte d’entrée de la ditte étable, un mauvais bois de lit à tombeau foncé dessus et dessous à bois blanc sans garniture sur la couche duquel est un vieux lit de plume à grosse coite et grande raye, un petit traversin rempli de plume de grosse coite d’une autre manière, deux petits linceux dont un presque neuf, l’autre a demi uzé, une très vieille et mauvaise couverte blanche, à côté dudit lit, une vieille et mauvaise chaize de bois blanc garni de jonc sous laquelle une bouteille de terre vernie d’environ pinte et demie, et au dessus de ces objets appuyé sur trois piquets une chalatte de bois blanc sur laquelle est une assiette de terre vernie, le tout estimé y compris une ratelle de bois blanc aperçue au-dessus de la traverse du milieu de la ditte étable à la somme de 18 livres

La grange à paille

Glossaire et commentaires
Photo P. Collenot - 2006


De la ditte étable sommes passés à la grange à paille ouvrant par deux portails l’un sur la cour et l’autre sur la fuye, dans laquelle ma ditte dame nous a fait appercevoir et mis en évidence

- un tas de foin marais placé sur la gauche de l’entrée venant de la cour qu’elle a déclaré provenir des prés dépendant dudit chateau de la récolte dernière, et en contenir environ six milliers qui attendu qu’il est destiné pour la consommation du bétail actuellement étant en ce lieu où celui qui y sera substitué en cas de vente, n’est employé ici que pour mémoire, de même que le tas de paille placé dans l’autre bout de laditte grange sur la droite de laditte entrée qui peut en contenir dix milliers

La grange à récoltes

Glossaire et commentaires
De laquelle grange sommes passés dans celle qui la suit où on dépose pour l’ordinaire les gerbes des récoltes avant la bataison ayant sa petite porte près du portail ouvrant sur l’aire à épictér dans laquelle ma ditte dame a mis en évidence
- sept cuves chartières dont six de bois de chesne et la septième de bois d’aubier garnies de leur fonds et cercles de différents bois, les toutes vieilles estimées à six livres pièce ce qui forme un total pour les toutes à 42 livres
- plus trois broyes en bois pour broyer les cherves, deux chevalets en fer montés sur leur fût de bois a même objet, deux raballes en bois, une échelle de bois blanc à 24 marches ou rollons, huit perches d’aubier de 20 pieds de longueur d’environ deux pieds de diamètre au gros bout et 26 autres petites perches appuyées sur les premières auxquelles sont suspendues environ 10 pochées de bled-Espagne pour sécher, le tout estimé avec deux sacs de quartiers à mettre grain, fort mauvais, à 120 livres

Le premier grenier au-dessus des chais

Glossaire et commentaires
Montés par un escalier en bois construit dans laditte grange au grenier qui ouvre au-dessus des chaix dont sera cy après parlé, ma ditte dame y a exibé
- un tas de bled-Espagne qui en contient quatre pochées, estimé à sept livres la pochée, revenant pour les quatre à la somme de 28 livres
- plus un tas de bled froment de la récolte dernière en contenant 18 pochées qui a été estimé sur le pied de 15 livres la pochée mesure de Cognac, ce qui revient pour le tout à 270 livres
- plus trois planches de bois blanc renfermant sur le plancher desdits greniers trois picotins de graine de lin aussi de la récolte dernière, un mauvais carteau de demi barrique foncé d’un bout où il est cerclé dans lequel sont un picotin de petites fèves, une pelle à vaner de bois de fayant, deux mauvais balais de mil, une gede de bois autrement nommé madre, un plat est une assiette de terre vernie, deux grandes fourches de bois à porter paille, le tout estimé 6 livres

Le 2ème grenier

Glossaire et commentaires
Dudit grenier passés dans un autre à suitte et de plein pied, ma ditte dame y a aussi représenté
- trois tas de bled froment également de la récolte dernière en contenant 34 pochées de la mesure de Cognac estimé par le dit sieur Crugy sur le pied de 15 livres la pochée ce qui revient pour les toutes à 510 livres
- plus un fût de boisseaux étalonné à la mesure de cognac avec sa raze platte, deux pelles à vanner de bois de fayant, l’une toute neuve et l’autre inserviable, une gède et un petit madre bois de fayan, laditte gède fendue à son bois, cinq morceaux de bois d’ormeaux sciés, préparés et destinés pour la construction de ranches de charrette de grosseur et longueur convenable à cet effet, un moulin autrement crible à vanner grain, son châssis et sa traverse en bois blanc, estimé le tout à la somme de 24 livres
- descendant ledit escalier on a aperçu placer sur des piquets dans le mur une planche de bois blanc sur laquelle un petit paquet de mil à balais avec sa graine, estimé à 5 sols

Le premier petit chai

Glossaire et commentaires
Sortis desdits grenier et grange suivant l’aile de cette partie traversant l’aire a épicter on nous a introduit dans le petit chaix ouvrant par une porte à deux battants sur la ditte aire où étant ma ditte dame y a aussi mis en évidence
- 63 barriques de vin rouge provenu des vignes en domaine et terrages de ladite seigneurie de Château Chesnel estimé compris les fûts à raison de 60 livres le thonneau, ce qui revient pour les toutes à 345 livres
- plus dans le même chaix deux quarteaux de plus de demi barrique environ moitié plein de vinaigre, sur l’un desquels est un petit antonnoir vulgairement appelé ouillette, une jède bois de fayant, quatre mauvais morceaux douelle de rebut et vieille démolition, estimé 8 livres

Le 2ème petit chai

Glossaire et commentaires
Dudit chaix passés dans celui qui le suit par une grande porte de communication est sans fermeture également nommé le petit chaix dans lequel a été représenté
- un treuil de bois de chesne ainsi que sa fonçure ayant sa perche d’ormeaux, câble et autres appareaux, pour presser la vendeange, estimé la somme de 90 livres
- plus un petit thonneau bois de chesne garnies de ses cercles, fait en bouge, écoulant environ 15 barriques avec la rape, fort vieux foncé des deux bouts, celui du haut en bois blanc, estimé à 45 livres
- plus cinq autres cuves chartieres même bois de chesne, quatre desquelles garnies de leurs cercles ordinaires, ni en ayant qu’environ la moitié sur la cinquième, estimé les toutes ensemble à la somme de 36 livres
- plus deux mauvais morceaux de bois de démolition servant de thin, estimés 5 sols

Le chai cuvier

Glossaire et commentaires
Parvenus au chaix cuvier où sont aussi placés les treuils, ma ditte dame nous il y a exibé est mis en évidence
- celui à fouler en pierre avec son timbre pour recevoir le vin aussi en pierre, la met de bois blanc pour aider à décharger la vendeange des charrettes et la conduire dans laditte fouloire, et un montoir de visaube, estimé 72 livres
- plus un autre treuil en bois nommé pressoir avec sa grande roue, vis, cable, timbre et autres appareaux, estimé, attendu que la fonçure en bois de chesne est mauvaise, à 150 livres
- dans lequel treuil ou pressoir sont ainsi que sur la traverse ou encrou sept hôtes bois d’ozier dont six mauvaises, et l’autre en état de service, estimé 8 livres
- plus 30 futs de barrique, l’un desquels défoncé des deux bouts, les autres partie de pays, partie bourdelaises très mauvais, en sorte qu’ils sont abandonnés aux vignerons pour y loger leur boisson, y en ayant dans le moment actuel 25 de pleins, estimé les dit fûts à deux livres pièce, revenant pour le tout à 60 livres
- plus cinq thonneaux bois de chesne garnis de leurs cercles aussi de bois contenant chacun 15 barriques les tous en très mauvais état de service estimés à 40 livres la pièce ce qui revient pour les tous à 200 livres
- plus une cuve même bois de chesne garnie de ses cercles de bois écoulant six barriques avec sa rape bonne et serviable, 10 morceaux de mauvais bois pour servir de thin aux dittes barriques, 12 chalattes bois de peuplier, le tout estimé 26 livres
- montoir
- visaube (Saintonge) : Vigne vierge, clématite sauvage (ML) cette définition ne semble pas convenir dans ce contexte ?

Le chai au vin blanc

Glossaire et commentaires
Dudit chaix cuvier passés dans celui au vin blanc par une porte qui y communique de plein pied, ma ditte dame nous il y a représenté
- 36 tierçons dans lesquels est du vin blanc à concurrence de 70 barriques environ, estimé le dit vin et les dits 36 tierçons à 1000 livres
- plus 19 tierçons vuides, vieux et mauvais, estimés à 10 livres la pièce, ce qui revient à la somme de 190 livres
- plus 16 fûts de barriques ordinaires dont quatre pleins de pressis estimé à 60 livres
- plus deux quarteaux de contenance de demi barrique chacun très mauvais et un bassiot de même qualité estimé avec un aussi mauvais fut de colombe boit de pommier à la somme de 4 livres
- plus un thonneau de bois blanc paroissant neuf, mais qui suivant la déclaration du tonnelier est de la plus mauvaise qualité et ayant un mauvais goût et inserviable auprès duquel une cuve bois d’aubier écoulant environ cinq à six barriques avec la rape, presque neuve, estimé ces deux objets la somme de 36 livres
- plus trois mauvaises canettes, une à poignée, les deux autres à ramelle, l’une de ces dernières défoncée, ayant néanmoins les unes et les autres leurs cercles, ramelles et poignée de fer, un banc de taillage, un passe-partout, sa feuille d’Allemagne emmanchée en bois, une petite lime carrée, trois coins de fer et deux mauvaises cognées, une petite scie vulgairement appelée feuillet, sa feuille aussi d’Allemagne, le tout estimé 9 livres
- plus 30 petites pièces de bois servant de thin, un mail de bois, un mauvais crible ou grelle et une bouteille de terre vernie avec la ferrure d’une canette sur une planche posée près du mur et soutenue par deux piquets en icelui, estimé le tout 24 livres

Le chai aux chaudières

Glossaire et commentaires
Dudit chaix entrés dans celui aux chaudières, ma ditte dame a exhibé et mis en évidence
- deux chaudières montées et se chauffant par le même fourneau avec leurs serpentin,, chapeaux, portière, tirette, ouillette et autres appareaux dont l’une nous a paru ancienne, mais étant cependant en état de service, puisqu’elles sont dans ce moment chargées et au courant, l’autre presque neuve, appréciées les dittes chaudières et appareaux à la somme de 800 livres compris les bassiots au nombre de cinq dont un à ance de fer
- plus de tierçons dans l’un desquels est un peu de seconde d’environ le tiers qui y a été mise en attendant que les chaudières actuellement au courant soient déchargées, pour les en recharger, un antonnoir de moyenne grandeur de bois de chesne garni de cercles ayant sa douille de cuivre rouge, deux canettes a poing garnies de leurs cercles et poignées en fer fort bonnes, avec un petit antonnoir autrement appelé une grande ouillette de fer blanc, le tout estimé 48 livres
- plus une petite échelle de bois blanc à huit marches, deux mauvaise portières pour chaudière, l’une de tole, l’autre de fer battu, avec leurs poignées en fer, un petit flambeau à main de fer blanc fort mauvais, une petite lampe en forme de réverbert de fer blanc, et sur les traverses dudit chaix 17 petites perches de bois d’aubier de différentes longueurs, le tout estimé la somme de 6 livres
- plus un bois de lit à colonne de différents bois foncé dessus dessous du côté du mur et au pied, sur lequel est une paillasse en grosse toile remplie de paille de bled Espagne, un matelat de laine couverte d’une toile à carreaux, un lit de grosse plume à coite à petite raye, un traversin aussi de plume à vieux coiti de différentes manières, deux couvertes de laine, l’une blanche et l’autre verte, cette dernière beaucoup plus mauvaise que l’autre avec un vieux drap de lit pour servir de rideaux dans le dedans fort mauvais, et inserviable à tout autre chose qu’à la seille, estimé le tout à 40 livres
- plus un flambeau de fer à crochet et à naud de cuivre, trois tailleres de différentes grandeurs et grosseurs avec leur manche de bois, un madre ou cossineau de bois de vergne, une assiette de terre vernie, une velte de fer pour jauger les barriques et tierçons, et 24 vieilles et mauvaises douelles de cuve, ou thonneaux placées de rang sur deux chevrons formant une espèce de petit planché à volonté au-dessus de ladite couchette, estimé le tout à 6 livres

Le chai aux eaux-de-vie

Glossaire et commentaires
Dudit chaix à brûlerie entrés par une porte de communication à deux pans et de plein pied dans celui des eaux-de-vie, il y a été représenté et mis en évidence
- un petit tas de douelles de tierçons, bois de chesne en formant 130 avec un autre tas de fonds même bois composé de 60, et un autre petit tas de vieilles douëlles, fonds et bouts de planche estimé la somme de 30 livres
- plus quatre meules et demie de frette de 10 pieds, quatre faix d’ozier contenant un cent de soignées, 10 morceaux de planche de chesne ou fonsure de tonneau, estimé à 5 livres
- plus 20 barriques dont 13 pleines scavoir 12 vin rouge de la récolte dernière et l’autre vin blanc de la récolte précédente avec un petit carteau d’environ demie barrique, estimé les dittes barriques ainsi que le vin rouge et blanc à 140 livres
- plus huit tierçons dont sept presque remplis d’eau de vie qui se fabrique présentement et qui suivant la déclaration du brûleur peut former 15 barriques de 27 veltes estimé à raison de 95 livres la barrique, ce qui revient pour le tout compris les fûts, ainsi que celui cy dessus vuide à la somme de 1436 livres
- plus un autre grand antonnoir de bois de chesne garni de ses cercles, à douille de cuivre rouge, une canette même bois garnie de ses cercles et poignée de fer, une buÿe de terre vernie, deux solliveaux, une planche et quatre perches de bois d’aubier sur les traverses dudit chaix, aux perches est suspendu environ trois pochées de bled d’Espagne en fusées qui en produira une égrainée, le tout estimé 13 livres

Le hangar derrière les granges

Glossaire et commentaires
Sortis desdits chaix est passés dans l’angard construit sur 11 pilliers dans le derrière des granges susmentionnées il y a été représenté
- trois tas de fagots de fourage coupé de cet hiver qu’on a dit en contenir 800, estimé à raison de sept livres les uns aux autres ce qui revient pour le tout à une somme de 56 livres
- plus une meule à éguiser avec son fer monté sur un afut en bois assez mal construit, un petit tas de bois levé et destiné pour faire des barres de barriques et tierçons de différentes espèces avec une très mauvaise cuve charretière de bois de chesne dans laquelle est environ le quart de cendre et un très gros billot de bois de fresne destiné et préparé pour la cuisine, estimé à 18 livres
- plus 72 douelles de barrique bois de fresne nouvellement levé et est par conséquent toutes neuves, estimées 9 livres
- plus différents tas de bois à brûler tant en bûches, cosses, souches, trancons, billots, perches et autre de toute espèce en comprenant environ 25 à 30 chacune, qui ont été estimées à 200 livres
- plus une petite mauvaise ca.. de bois blanc, un petit passe-partout a scie d’Allemagne, un coin de fer de moyenne grandeur, estimé 4 livres
Retournant du dit ballet au susdits chaix pour passer dans la cour et revenir aux susdits autres bâtiments, ladite dame s’est apperçue et nous a représenté six cuves charretières de bois de chesne sorties derrière les chaudières et autour du trou qui y fournit d’eau, partie desquels bois de chesne et autre partie bois d’aubier nous paroissent vieilles et mauvaises, estimées avec une canette garnie de trois cercles et une poignée de fer à 48 livres

La fuye (colombier)

Glossaire et commentaires
Ouverture faite de la fuye auprès dudit angard observé qu’il n’y a qu’une échelle tournante au tour d’icelle tenant du haut au bas. Au surplus le sieur Poireau receveur de ladite seigneurie de Château Chesnel a déclaré qu’elle étoit peu fournie en pigeons, y en ayant tout au plus 30 paires, mais que nous avons considéré n’estre pas susceptible d’estimation par la raison qu’ils peuvent périr et croître d’un instant qu’un autre, que d’ailleurs étant attachés à laditte fuye ils doivent être réputés immeubles.

Le grenier sur le chai

Glossaire et commentaires
L’escalier en pierre saillant dans la cour, qui mène au grenier au-dessus du chai - Photo P. Collenot - 2006

Retournés sur la cour par les mêmes chaix et montés par un escalier en pierre saillant dans la ditte cour dans le grenier qui règne sur le dit chaix, ma ditte dame, après nous en avoir fait ouverture nous y a montré et mis en évidence

- un tas d’avoine provenue de la récolte dernière en contenant 30 pochées de la mesure de Cognac estimé à cinq livres la pochée, ce qui revient pour les toutes à 150 livres

- plus un petit tas de garobe, vesse, pesillons et avoine mêlée de la contenance d’une pochée même mesure de Cognac estimée 8 livres

- plus 26 boisseaux de noix à la ditte mesure égallement de la récolte dernière, estimé à raison de quatre livres la pochée, revenant pour le tout à 34 livres 14 sols 4 deniers

- plus un tas d’agrins et balayures de grenier contenant trois pochées destiné pour la volaille estimé à raison de 30 sols la pochée, ce qui revient à 4 livres 10 sols

- plus un banc formé d’une planche de huit pieds de longueur montée sur quatre pieds bout de trique, un pilot d’eaux et un autre d’échalotte, deux pelles à vaner de bois de fayant, l’une desquelles cassée, à demi boisseau étalonné à la mesure de Cognac avec sa rase, deux mauvais balais, l’un de mil, et l’autre de chicoré sauvage, le tout estimé à 4 livres

Le toit à cochons

Glossaire et commentaires
Descendus du dit grenier, traversé l’avant cour et rendus à l’extrémité d’icelle au bout de la Grande écurie près la porte par laquelle on entre dans le parc, observé
- un toit à cochon près celui à volaille dans lequel sont deux cochons norains tout blanc estimés les deux à la somme de 80 livres

Le chenil

Glossaire et commentaires
Dudit toit sommes entrés au chenil dans un petit jardin qui anciennement étoit la cour des chiens
- il ne s’y est trouvé qu’un petit timbre de pierre de taille qui est cassé et des planches posées en deux différents endroits du dit chenil où l’on étendoit la paille pour la couche desdits chiens, lesquelles planches qui sont en partie pourries et usées, ainsi que les poteaux qui les supportent à leur élévation, ont été estimées 24 sols

Le petit pigeonnier

Glossaire et commentaires
Sortis dudit lieu et passés au petit pigeonnier à pigeons francs construit près de la porte du parc il s’y est trouvé
- huit oyes malles et femelles à l’angrais pour les besoins de la maison, une grande mauvaise chaudière de potain cassée qui ne se trouve dans ce lieu que par cette raison et parce qu’elle contient en la mettant de côté de l’eau pour abreuver les dits oyes, et une grande geolle de bois de sauze, le tout estimé sauf les dits oyes à 30 sols

L’écurie

Glossaire et commentaires
Ensuitte entrés dans la ditte écurie, ladite dame nous y a représenté
- une bête asine femelle d’âge inconnu poil noir avec un mauvais bat qu’il y sert pour charroyer, estimé 40 livres
- plus une jument poil marron de laquelle se sert le régisseur et qu’il a dit être âgée de huit ans, ayant une très petite lune blanche au front, marquée aux deux pieds de derrière aussi de blanc avec sa selle sans housse et sa bride et son licol de cuir, estimé la somme de 150 livres
- plus un cheval et une jument poil noir zain d’âge inconnu, pour la voiture, de cinq pieds quatre pouces de hauteur, estimé avec leur licol en cuir la somme de 400 livres
- plus trois perches de différente longueur pour la séparation des places des chevaux, et empêcher qu’il se fassent mal, un ballai de sanguin pour l’écurie, une pelle et deux fourches de bois, le taux estimé 30 sols.

La chambre du cocher et du valet d’écurie

Glossaire et commentaires
Ensuite entrés dans la chambre du coché et vallet d’écurie, il nous y a été représenté
- deux bois de lit à colonne de bois de noyer foncés dessus et dessous en bois blanc, sur le premier desquels est une paillasse de grosse toile, un matelat en laine couvert de toile à carreaux, deux petits linceux, une couverte de laine blanche avec un traversin de plume à grosse coite, le tout usé ainsi que les rideaux autour dudit bois de lit en droguet gris, et sur l’autre desdits bois de lit un peu de plume renfermée dans une poche de grosse toile qui anciennement a servi de paillasse, une couverte de laine blanche et un couvre pied, ou couverte de cheval de tapisserie de Bellegame, le tout mauvais et uzé, appretié à 48 livres
- plus une table à pieds tournés de vieux bois de noyer, fort mauvaise, vieille et antique, une autre petite table en forme de guéridon montée sur quatre pieds, sur lesquelles sont une assiette de terre vernie, une étrille, une brosse forme ronde, un grand peigne de corne, une éponge pour les chevaux et une lanterne de fer-blanc, le tout estimé 3 livres
- plus un coffre à avoine de bois blanc pour mettre l’avoine aux chevaux, avec sa serrure sans clef qui se trouve adirée, estimé attendu qu’il est très mauvais avec une vanette de bois d’ozier et une petite mesure, à 5 livres
- plus un vieux et mauvais arnois d’attelage pour voiture, suspendu dans la dilte chambre a un piquet dans le mur, et un cheval de bois pour y poser les selles des chevaux, monté sur quatre pieds à cinq pied et demi d’hauteur, en ayant huit de long, estimé à la somme de 8 livres

Autre petite écurie

Glossaire et commentaires
Sortis de la ditte chambre, retournant par l’écurie dernière inventoriée pour nous rendre à une autre petite écurie près de l’angard construit dans la ditte cour, observé
- que le râtelier et la crèche des chevaux sont en bois et à barreaux dans toute l’étendue de la ditte écurie, estimé le dit ratelier à 40 livres

Et rendus à la ditte petite écurie a été mise en évidence
- une pile de planches et chalattes de bois blanc mis en ordre dans le coin d’icelle en perspective à la porte d’entrée, contenant 10 brasses de planches et 25 de chalattes, estimé la planche à raison de quatre livres la brasse, et la chalatte à raison de 30 sols aussi la brasse, ce qui revient pour le tout à 77 livres 10 sols
- plus un tas de foin de marais qu’on a dit pouvoir contenir quatre milliers qui comme le précédent trouvé dans la grange est destiné pour la consommation du bétail et par cette raison n’est ici employé que pour mémoire
- plus un pareil râtelier que celui de la précédente écurie posée au-dessus de la crèche en bois à peu près moitié moins long, estimé à 20 livres
Et d’autant qu’il est l’heure de six du soir et que la lumière nous manque pour la continuation de la description des objets placés dans cette partie, nous déclarons nous retirer pour prendre notre souper et notre repos, avec protestations de reprendre notre opération le jour de demain huit heures du matin auquel jour et heure intimons tant ma ditte dame marquise d’Ecoyeux que ledit sieur Crugy de comparoir en ce lieu.

Arrêté sous le dit angard en présence de Me Jacques Jean huissier et greffier de la châtelanie d’Ecoyeux demeurant au bourg dudit lieu et de Jean Dupas vallet de chambre de ma ditte dame, demeurant ordinairement en la ville de Saintes et de présent en ce lieu témoins ...

(pages 470 et 471 manquantes)

Le hangar

Glossaire et commentaires
... huit toises planches de six pieds, deux de 10 pieds et 60 toises de chaslattes comprenant 10 toises de 10 pieds, estimé par ledit sieur Crugy laditte planche à raison de quatre livres la toise et la chaslatte à 30 sols aussy la toise, estimé le tout à la somme de 130 livres
- plus 50 douëlles bois de chesne longueur de sept pieds pour tonneau avec la fonsure et 50 pommelles pour chartis de longueur ordinaire, le tout bois de chesne, estimé ensemble à 30 livres
- plus 200 douëlles bois de vergne recié pour construction de pipe aux chaudières, estimé à raison de trois sols la douëlle, ce qui revient à 30 livres
- plus sur ses dittes douëlles appilées 50 autres douëlles bois de chesne pour tierçons et barriques à moitié pour l’un et pour l’autre, estimé la somme de 20 livres
- plus trois pièces de bois de charpente l’une de bois de chesne écarissant 15 pouces, de longueur de 24 pieds, mauvais bois gelis, les deux autres bois d’ormeaux écarissant 12 pouces, de longueur l’une de 34 pieds, autres de 36, les trois estimées ensemble 60 livres
- plus 14 meules de cercles de 10 pieds pour tierçons, bois de cherpre et un tas de bois même espèce et sauze mélées destinées pour la fabrication d’autres cercles pour tierçons et barriques, en contenant environ huit charretées, estimé le tous 60 livres, y compris environ une demie charretée de souches et cosses posées autour desdittes perche
- plus sous l’escalier en bois construit sous le dit angard, pour monter à droite et à gauche au grenier à foin sur la petite écurie dont est susmention et à celui à grain sur le dit angard, a été représenté deux cent de tuille creuse, estimé 3 livres

Le grenier à foin

Glossaire et commentaires
Montés par ledit escalier, parvenus audit grenier à foin, il y a été représenté
- une pile de foin de la contenance d’environ quatre brasses destiné pour la nourriture des chevaux, qui par cette raison n’est employé que pour mémoire
- plus sur le dit grenier un petit mauvais bois de lit en forme de bergère, bois de noyer tourné, bourré en crain couvert d’une toile verte sur lequel est un matelat piqué en laine couvert d’une toile blanche, son dessus d’une soye, estimé le tous 9 livres
- plus un vieux et mauvais moulin à vaner, inserviable, trois grosses triques longueur de huit pieds, et deux mauvaises planches de bois blanc, estimé le tout 6 livres

Autre grenier

Glossaire et commentaires
Sortis dudit grenier à foin est montés toujours par le même escalier en bois sur celui au-dessus l’angard, ma ditte dame y a mis en évidence
- 27 pochées de bled froment de la mesure de Cognac, qui a été estimé à raison de 15 livres la pochée ce qui revient pour les toutes à 405 livres
- 10 pochées de baillarge, même mesure et même récolte, estimé à neuf livres la pochée formant au total la somme de 90 livres
- plus deux petits pilots de mauvais bled Espagne en formant trois pochées, qui faute d’avoir séché a pourri et ne peut servir que pour les cochons s’il est possible de le faire moudre, estimé le tout à 9 livres
- plus deux boisseaux de petites fèves autrement mongettes blanches de la même récolte, estimé 15 livres
- plus une pochée d’orge eniou ? de la même récolte et même mesure, estimé 9 livres
- plus un vieux mauvais boisseaux, un picotin l’un et l’autre étalonné à la mesure de Cognac, une pelle à vanner, trois ballais, un de grigon, les deux autres de chicorée sauvage, le tout estimé quatre livres

Autre grenier

Glossaire et commentaires
Descendus du dit grenier pour nous rendre à la remise qui a son ouverture sous le dit angard, nous nous sommes apperçus d’un grenier à foin au-dessus de la première écurie de l’aile gauche qui a son ouverture au devant du pigeonnier et où nous avons décrit les chevaux à notre scéance du jour d’hier, dans lequel grenier nous sommes montés par une échelle à rollons posée à une fenêtre qui ouvre sur la cour, nous y avons trouvé
- une berche de foin d’environ trois milliers destiné comme le précédent pour la nourriture desdits chevaux et par cette raison n’est ici employé que pour mémoire

La remise

Glossaire et commentaires
Descendus dudit grenier et passés en la ditte remise, la ditte dame y a représenté
- une vieille chèze de poste roulante, ses brancards et roues peintes en rouge, sa cage garnie de cuir, les armoiries d’alliance de Mre et dame d’Orvilliers, doublée d’une panne cramoizy, ayant ses trois glaces, celle du devant composée de quatre carreaux et son impérialle garnie de quatre pommes en cuivre doré, sur le derrière de laquelle est son fourreau en toile, le tout vieux et antique, estimé 96 livres est d’autant que ma ditte dame a déclaré être en commun entre les dits Sr et demoiselles ses mineurs et leurs cohéritiers de Sr et dame d’Orvilliers, il ne sera tiré en ligne que la tierce partie de ladite somme revenant à 32 livres
- plus sous la petite tourette au coin de la ditte remise un vieux et mauvais avant train de voiture inserviable et abandonné, un petit pilot d’ecoupeaux et rognures de perches d’aubier, le tout estimé 80 sols

Le bâtiment joignant la remise

Glossaire et commentaires
De la ditte remise passés dans le bâtiment y joignant à la latte, y a été représenté
- un petit tas de foin rouchy d’environ trois charretées destiné pour foutrer le bétail et par cette raison employé pour mémoire
- plus une pile de planches bois de peuplier de la contenance de 36 brasses, estimé à quatre livres la brasse, ce qui revient à la somme de 134 livres
- plus une autre pile de chalattes même bois de contenance de 20 brasses estimé à raison de 30 sols la brasse, revenant pour le tout à 30 livres

L’étable des veaux

Glossaire et commentaires
Ensuitte sortis dudit bâtiment et parvenus à l’étable qui est à suitte, nommée celle des veaux, y en a été représenté
- quatre dont deux de deux ans et les deux autres de trois ans tous poil vermeil, estimés tous ensemble à la somme de 500 livres
- plus trois rateliers à rollons de bois blanc, deux desquels font toute la longueur du mur de la ditte étable dans le fond et le troisième placé au-dessus de la crèche construite au bas du mur qui donne sur la cour, de la contenance de 30 rollons, estimé avec une grande fourche de bois, une planche de bois de peuplier, un fond de cuve, une mauvaise perche de 10 pieds de long, et une petite bille de bois de fresne de cinq pieds aussi de long de grosseur d’un sac ? à la somme de 7 livres 4 sols, y compris un mauvais joug pour bieufs

Grenier au-dessus de l’ étable

Glossaire et commentaires
Et montés sur le grenier qui règne au-dessus tant dudit bâtiment que de la ditte étable, il y a été mis en évidence
- une petite berche de foin marais de contenance de cinq milliers destinés comme le précédent pour la nourriture et foustrage du bétail et qui n’a été employé que pour mémoire
- plus cinq brasses chaslattes bois de peuplier à une petite pile, estimé comme la précédente à 30 sols la brasse, ce qui revient pour le tout à 7 livres 10 sols

Le parc à volailles

Glossaire et commentaires
Descendus dudit grenier à foin et parvenus aux parcs à oyes et à poules, il ne s’y est apperçu que
- deux grandes cages ou mues à volaille avec un joug formé de plusieurs perches de différents bois aussi pour les volailles estimé 5 livres

La chambre du garde

Glossaire et commentaires
Sortis desdits parcs et entrés dans la chambre du garde ouvrant sur la cour par une porte à double battant près du portail d’entrée où nous avons commencé le jour d’hier, la ditte dame y a représenté et mis en évidence
- trois mauvais chalits à colonne de différents bois foncé dessus seulement, et sans aucune espèce de garniture, sur l’un desquels est un peu de foin rouchis, un petit lit et traversin de plume à grosse coite de pays, un matelat de laine couvert de toile à carreau et un petit linceul de grosse toile, deux couvertes de laine blanche, l’une et l’autre mauvaise et une autre très mauvaise couverte de retail, estimé le tout par le dit sieur Crugy la somme de 60 livres
- plus une barre et une masse de fer cette dernière manche de bois et un petit ballais de mil, estimé le tout à trois livres.

Dans l’avant-cour

Glossaire et commentaires
Sortis sur l’avant cour et nous promenant sur toute l’étendue d’icelle, ma ditte dame y a aussi représenté et mis en évidence
- six cent de bûches appilées sur trois rangs de différents bois, un tas de bois de différentes espèces de contenance d’environ quatre charretées également destiné à faire bûche, 12 arbres disposés à être ecarrés pour charpente, de bois d’ormeaux, deux cents de fagots fourage bois de chesne et de tout autre espèce, un tas de souches et cosses de contenance d’environ deux charretées, un bois de charpente de chesne écarissant sept pouces sur 17 pieds de long, estimé le tout ensemble à 150 livres
- plus un joug formé sur quatre piliers maçonné de moilon de différents vieux morceaux de bois presque pourris pour les dindes, une vieille mauvaise traine, deux boyards en brouettes, trois petites planches et une perche d’aubier, le tout estimé 4 livres
- plus entre les chaix et les fossés du château environ six charretées de bois de chesne trançonnés et fendus à longueur de douëlles et fonds de barriques et tierçons, disposés à être levé en merain, estimé 60 livres
- plus sur le même lieu 74 douëlles de tierçons, 101 douëlles de barrique et 50 fonds, le tout bois de chesne, estimé à 30 livres
- plus un timbre en pierre de taille de contenance de barrique et demie, vieux et égrigné, dans lequel est environ le tiers de chaux morte, estimé 12 livres
- plus deux charrettes avec chacune leurs roues, huettes, sanson, cables et ranches, l’une desquelles charrettes est mauvaise et l’autre presque neuve, estimé le tout 150 livres
- plus une charrue de labourage autrement versoir et tous ses apparaux, en bon état de service, estimé avec un second fer à 18 livres
- plus parsemé dans la ditte cour la volaille qui y a été élevée dans le cours de l’année dernière consistante en huit dindes moitié male et moitié femelles, huit chapons, huit poules, quatre canards batte pavé et autant de dindes, canards moitié male et moitié femelles qui destinés pour la consommation à faire en ce lieu, ne sont employés ici que pour mémoire

De la ditte avant cour passés dans la seconde est parvenus dans la chambre ditte des domestiques ...

En raison de sa longueur, ce texte est présenté en deux parties.

La suite de l’inventaire, dans le château proprement dit ...

Répondre à cet article

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
  • [Se connecter]
Votre message
Ajouter un document

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Les mots-clés de l'article

pour en savoir plus sur : 16 Cherves-Richemont - 18e siècle - Chesnel - Frétard d’Ecoyeux - Frétard de Gadeville - Inventaires -

Chercher dans le site

Les plus lus --- Les 50 +

1.  Calendrier révolutionnaire ou républicain - Conversion en date grégorienne

2.  Carte satellite des voies romaines, des chemins anciens de Saintonge, Aunis et Angoumois

3.  Conversion des monnaies d’avant la Révolution en valeur actuelle

4.  FAQ & R - Le Forum Aux Questions ... & aux Réponses

5.  Carte satellite Googlemap avec moteur de géolocalisation : rechercher une ville, une commune, un village


5 articles au hasard

1.  1650 (c) - Taillebourg : plan du château et d’une partie de la ville

2.  1648 - Accord et transaction entre les évêques de La Rochelle et de Saintes.

3.  1390 - Hommage à Charles VI par les percepteurs de droits de foire d’Angoulême

4.  Histoire du Château d’Ars (16), par Paul de Lacroix (1906)

5.  1816 - Rochefort (17) : le moulin à draguer et les autres inventions de Monsieur Hubert


Les plus populaires --- Les 50 +

1.  Conversion des monnaies d’avant la Révolution en valeur actuelle

2.  Carte satellite des voies romaines, des chemins anciens de Saintonge, Aunis et Angoumois

3.  Three generations of the Anglo-Poitou family of Vivonne, from 13th century “Poitevin mercenary captain” to 14th century “recalcitrant lady”

4.  Paléographie - Etape 1 - Je n’y comprends rien !

5.  Evolution des prix du 15ème au 19ème siècle - Panier de la ménagère, services, salaires


Brèves --- Toutes

1.  Au château de la Roche Courbon, fête de la préhistoire les 23 et 24 avril 2016

2.  Antiquité-Avenir. Réseau des Associations liées à l’Antiquité - Communiqué de presse

3.  Temples de la Saintonge Maritime : Une histoire mouvementée

4.  2.644.259 visiteurs sur Histoire Passion - Statistiques au 31/12/2013

5.  Archéologie et histoire du fleuve Charente à Taillebourg - Port d’Envaux