Histoire Passion - Saintonge Aunis Angoumois

Accueil > Hommes et femmes de notre histoire > Historiens, écrivains et poètes locaux > Agrippa d’Aubigné (1552-1630), la Saintonge, l’Aunis et (...) > 1585 - Agrippa d’Aubigné - Siège de Brouage (17)

1585 - Agrippa d’Aubigné - Siège de Brouage (17)

mardi 16 octobre 2007, par Pierre, 970 visites.

1585 : c’est le début de la 8ème (et dernière) guerre de religion (1585-1598), surnommée "guerre des barricades".

Dans un pays où la barrique est un objet bien connu, pas besoin de faire un dessin pour expliquer ce qu’est une barricade.

Sources :
- Mémoires de Théodore Agrippa d’Aubigné / publ. pour la première fois d’après le ms. de la bibliothèque du Louvre par M. Ludovic Lalanne ; Suivis de fragments de l’histoire universelle de d’Aubigné et de pièces inédites - Paris : Charpentier, 1854 - BNF Gallica

1585

33 ans

Combat de Saint-Mandé-sur-Brédoire

Mémoires
Bientost après commença la guerre des barricades, sur le point de laquelle les princes de la relligion firent une nottable assemblée à Guittres ; vous avez au chap. VI du livre V ce qui s’y passa amplement et au VI le périlleux et bigearre combat de Saint-Mandain [1], je n’ay rien à y adjouster Appendice, n" XXV).
1585

33 ans

Siège de Brouage

Mémoires
Le prince de Condé ayant assiégé Brouage, fit l’entreprise de Angers que vous voyez descrite au chapitre XII du livre V, avec de grands risques d’Aubigné (Appendice, n° XXVI). Ce que vous en aurez de plus particulier, est que madame d’Aubigné ayant sceu par le bruit commun, continué trois semaines, que son mary estoit mort en un des combats que nous avons desduits, vit arriver en sa basse-cour quinze chevaux et sept mulets de son mary, son chapeau, son espée, et pour tel spectacle tomba à la renverse ; et son bagage arriva ainsi en désordre, parce qu’en quittant le faux bourg d’Angers son équipage avoit suivy le régiment par son commandement, et luy n’avoit gardé qu’une coeffe à mettre sous le casque, pris une espée fort courte et une pertuysanne ; et puis quand il arriva au pays, il partagea la joye de sa venue à sa femme par deux billets, l’un de dix lieues, apréhendant que d’une prompte joye on peut mourir.

[1Saint-Mandé-sur-Brédoire (17)

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Ajouter un document

Rechercher dans le site

Un conseil : Pour obtenir le meilleur résultat, mettez le mot ou les mots entre guillemets [exemple : "mot"]. Cette méthode vaut également pour tous les moteurs de recherche sur internet.