1787 - 7 - Inventaire des papiers des Frétard d’Ecoyeux et de Château-Chesnel

D 12 novembre 2006     H 19:20     A Pierre     C 0 messages A 2827 LECTURES


L’inventaire fait après le décès de Louis Alexandre Frétard s’achève avec un état des papiers de famille renfermés dans le "trésor" de son hôtel particulier à Saintes.

C’est aussi un parcours au milieu d’une grande partie des familles de la noblesse locale de son temps.

Pour lire les autre chapitres de cet inventaire, voir en colonne de gauche "Dans la même rubrique"

Au sujet des familles mentionnées dans ce document, je vous recommande de visiter le site très documenté de J-M Ouvrard - Rubrique Armorial de la Charente
- Nota : On trouve sur ce site les "généalogies officielles" qui sont, bien évidemment à prendre avec les précautions d’usage —> voir un exemple du 17ème siècle.
Advenant le 3 février 1787 heure de huit du matin nous notaire royal à Saintes soussigné avec les témoins cy après nommés à la réquisition de dame Marie-Louise de Saint Mathieu veuve de Mre. Louis Alexandre Frétard chevalier seigneur d’Ecoyeux Chateau Chesnel et autres places, ancien lieutenant des vaisseaux de Sa Majesté et chevalier de l’ordre royal et militaire de Saint-Louis, tutrice et curatrice réelle à leurs trois enfants mineurs, nous sommes transportés dans son logis d’habitation scis en cette ville rue et paroisse de Saint-Maurt ou étant et montés dans la chambre ditte de l’alcôve y est comparu en personne ma ditte dame qui aux fins de la continuation de l’inventaire et description des meubles et effets dépendants de leur communauté et sous ses précédentes réserves et protestations, a fait ouverture du cabinet formant l’un des côtés de la ditte alcôve dans lequel elle nous y a présenté et mis en évidence le tas de titres et papiers dont la description avoit été renvoyée par notre séance du 9 janvier dernier à l’examen et triage dont elle a requis que nous eussions à procéder pour ce fait, être ceux qui sont jugés utiles décrits, comme dit est, par continuation de son dit inventaire, et vacquer au dit examen et triage, il n’a été reconnu propre à inventorier que ceux dont la description s’en suit.
Blasons de 4 familles mentionnées dans cette page
Images provenant du site de JM Ouvrard (voir lien ci-dessus)


Patronymes mentionnés (hors notaires)

- Frétard d’Ecoyeux

- Saint-Mathieu

- une expédition sur deux grandes feuilles de parchemin non timbrées du contrat de mariage de Mre Louis de Livenne seigneur de Verdille fils de Mre. Jean de Livenne seigneur de Gaillard et de dame Marie de Mont Gaillard avec demoiselle Marie Madeleine Chesnel, plus jeune fille de messire Josias Chesnel seigneur de Chateau Chesnel, Ménac, Réaux et autres places et dame Marie de Poulignac daté d’Angoulême le 6 juillet 1662, signé Decru Notaire royal au bas duquel est d’abord la relation de l’insinuation au greffe royal de Poithier daté du 7 septembre même année signée Desvignes greffier et en second lieu un acte de ratification dudit contrat fait par dame Marie Montgaillard épouse dudit seigneur Jean de Livenne de lui autorisée datée du 16 août aussi même année sans signature paraphée au dos de nous dit notaire et cotté par la lettre A. A
- Livenne de Verdille
- Chesnel
- Montgaillard
- Polignac (Poulignac)
- plus une copie sur papier au timbre de la généralité de la Rochelle du contrat de mariage de Mre Louis Chesnel chevalier seigneur d’Ecoyeux fils légitime de M. Josias Chesnel chevalier seigneur de Chateau Chesnel, Chazotte, Ménac, Ecoyeux, Fouras et autres terres et de haute et puissante dame Marie de Polignac avec demoiselle Marie Isabelle de Joigny de Bellebrune fille aussi légitime de Mre. Charles de Joigny de Bellebrune vivant chevalier seigneur de la Belue, le Ponteaumur et gouverneur pour Sa Majesté des ville et château de Blaÿe conseiller du roi et son maître d’hôtel et de haute et puissante dame Marie de Bonnevin dame de la Bellue et du Ponteaumur, daté du 15 octobre 1663 passé devant Hillaire notaire royal, paraphé sur l’enveloppe de nous dit notaire et cotté par la lettre B. B
- Chesnel d’Ecoyeux
- Polignac
- Joigny de Bellebrune
- Bonnevin
- coppie d’un autre contrat de mariage sur papier non timbré d’entre Rocq Frotier Tison chevalier seigneur de Villars, fils de Clément Frotier Tison, chevalier seigneur de la Rochette, Flaville et autres places, et dame Antoinette Catris avec demoiselle Marie Anne Chesnel fille de Josias Chesnel chevalier seigneur de Chateau Chesnel, Chazotte, Ecoyeux et autres places et de dame Marie de Polignac daté du 16 août 1666 signé Gabeloteau notaire royal aussi de nous paraphée et cottée de la lettre C. C
- Frotier Tison de la Rochette
- Catris
- Chesnel
- Polignac
- plus une copie informe du testament de Marie Élisabeth de Joigny veuve de messire Louis Chesnel chevalier seigneur d’Ecoyeux, Chateau Chesnel, Cherves, Ménac, Chazotte, Fouras et autres lieux daté du 28 février 1725, ladite copie écrite sur le papier non timbré fait néanmoins mention que ledit testament a été retenu par Humier notaire royal et controllé à Cognac le 19 février 1726 part de Saint-Martin, paraphé de nous dit notaire et cotté par la lettre D. D
- Joigny
- Chesnel
- plus l’expédition d’un acte passé le 26 novembre 1674 par haut et puissant Mre. Josias Chesnel seigneur de Chateau Chesnel, Ecoyeux, Fouras et autres places contenant la fixation des préclautures de sa terre de Chateau Chesnel, vidimé sur papier timbré au timbre de cette généralité à la réquisition dudit fus seigneur Louis Frétard chevalier seigneur d’Ecoyeux par Gabeloteau du Plantis et Gabeloteau l’ainé notaires royaux le 12 février 1781 contrôllé à Burie le 15 par Corbineau pour le sieur Foucaud, égallement paraphé de nous dit notaire et cotté par la lettre E. E
- Chesnel
- Frétard d’Ecoyeux
- plus une expédition en parchemin au timbre de la généralité de la Rochelle sur deux feuilles rongées à l’extrémité droite par les rats du contrat de mariage de Mre. Jean Frétard chevallier de Gadeville, seigneur de Chatenet en Brie, Saint-Laurent de la Prée et autres lieux fils naturel et légitime de Mre. Michel Frétard chevallier seigneur de Gadeville et autres lieux et de dame Marie de Sainte Hermine, avec demoiselle Marie Élisabeth Chesnel fils légitime de haut et puissant Mre. Louis Chesnel chevalier seigneur de Chateau Chesnel, Ecoyeux, Mesnac et autres lieux et de dame Marie Élisabeth de Joigny daté du 26 octobre 1715 signé Petit notaire royal, faisant mention, la minute est contrôllée et scellée à Cognac le 10 novembre même année par Barbot, est également paraphé au dos de nous dit notaire et cotté par la lettre F. F
- Frétard de Gadeville
- Sainte-Hermine
- Chesnel
- Joigny


Chatenet, à Brie-sous-Matha : Histoire de cette petite seigneurie

- deux expéditions sur grand papier au timbre de la généralité de Paris passé le 2 juin 1721 d’une transaction sur procès à l’occasion du partage des biens de Mre. Louis de Chesnel entre ses enfants devant Vallet et son confrère notaires au Châtelet de Paris, l’un et l’autre de nous paraphé et cotté de la lettre G. G
- Chesnel
- une expédition sur parchemin au timbre de la généralité de Paris de l’arrêt rendu le 21 juin 1721 à la réquisition des parties dénommées dans la transaction précédente portant homologuation d’icelle par la Chambre signé Gilbert duement collationné, paraphé et cotté de nous dit notaire par la lettre H. H
- une expédition sur papier qu’une seule feuille au timbre de la généralité de la Rochelle d’entre haut et puissant seigneur Mre. Georges Chesnel d’Ecoyeux, seigneur de Fouras, chevalier de l’ordre militaire de Saint-Louis, lieutenant des vaisseaux du Roi, capitaine d’une compagnie franche de la marine au département de Rochefort, fils de haut et puissant Messire Louis Chesnel et de dame Marie Élisabeth de Joigny avec dame Anne Le Sour, veuve de Sr Jacques Gerlant bourgeois et habitant du Cap François côte de St Domaingue, datté du 12 septembre 1724, signé Layeau notaire royal faisant mention, la minutte contrôlée insinuée et scellée à Rochefort le 23 du même mois par Tison, aussi paraphée de nous dit notaire et cottée de la lettre J. J
- Chesnel d’Ecoyeux
- Joigny
- Le Sour
- Gerlant
- un acte sous seing privé sur une feuille de papier libre portant partage des biens de la succession de haut et puissant seigneur M. Charles Louis Chesnel, marquis d’Ecoyeux, chevalier de l’ordre militaire de Saint-Louis et chef d’escadre des armées navalles de Sa Majesté entre haut et puissant seigneur M. Charles Rocq Chesnel marquis d’Ecoyeux, seigneur d’Ecoyeux, Chateau Chesnel, Mesnac, Chazotte, Burie et autres places, enseigne des vaisseaux de Sa Majesté au département de Rochefort, Mre. Alexandre de Gallard de Béard chevallier, seigneur du Gallard, du Reperré, Rougniac, Maumiliague, Rochereau et autres places, dame Marie Élisabeth Chesnel son épouse et haute et puissante demoiselle Marie Anne Thérèse Chesnel dame de Montigny, ses enfants, d’eux signé, datté du 6 janvier 1744 encore de nous dit notaire paraphé et cotté par la lettre K. K
- Chesnel d’Ecoyeux
- Galard de Béarn
- Chesnel de Montigny
- une expédition d’acte sur papier au timbre de la généralité de la Rochelle, passée le 30 septembre 1749 entre haut et puissant seigneur Henri Alexandre de Chesnel d’Ecoyeux chevalier seigneur d’Ecoyeux et de Fouras, chevalier de l’ordre royal et militaire de Saint-Louis et colonel de cavalerie, haut et puissant Mre. Jean Honoré François-Xavier Le Moine chevalier de Sérigny, chevalier de l’ordre royal militaire de Saint-Louis, ancien capitaine d’infanterie au régiment du Roi, dame Anne Le Sour son épouse, icelle précédament veuve commune en biens et donnataire de haut et puissant Georges Chesnel de Fouras, chevalier de l’ordre royal militaire de Saint-Louis et capitaine des vaisseaux de Sa Majesté, et haut et puissant Mre. Jean Frétard chevalier seigneur de Gadeville et dame Marie Élisabeth de Chesnel son épouse, de lui autorisée, demoiselle Marie Louise Élisabeth Frétard de Gadeville, demoiselle Marie Louise Anne Frétard de Gadeville et dame de Brie fille majeure donnataire des biens libres de demoiselle Françoise de Chesnel, haut et puissant Charles Rocq de Chesnel marquis d’Escoyeux seigneur de Chateau Chesnel, Ménac, Chazotte, Burie et autres lieux, haut et puissant Mre. Alexandre de Gallard de Béarn, comte chevalier seigneur de Dureperre, de Bougniac, de Mamiliaguet, Rochereau, Ste Hermine et autres lieux, dame Marie Élisabeth de Chesnel d’Ecoyeux, son épouse, haut et puissant Mre Guiloit chevalier seigneur d’Orvilliers, chevalier de l’ordre royal militaire de Saint-Louis, lieutenant des vaisseaux de Sa Majesté et lieutenant commandant les gardes de la Marine au port de Rochefort et dame Marie Anne Thérèse de Chesnel d’Escoyeux son épouse, signé Bernard notaire royal faisant mention, la minutte contrôlée à Cognac le 5 octobre audit an par De La Forgue, aussi de nous dit notaire paraphé cotté de la lettre L. L
- Chesnel d’Ecoyeux
- Le Moine de Sérigny
- Le Sour
- Chesnel de Fouras
- Frétard de Gadeville
- Chesnel
- Galard de Béarn
- Guillouet d’Orvilliers
- une expédition en parchemin du testament clos fait le 9 septembre 1758 par Henri Alexandre Chesnel d’Ecoyeux cy devant mestre de camp, lieutenant colonel de cavalerie, contenant donnation de ses biens de libre disposition en faveur de dame Marie Élisabeth Chesnel d’Ecoyeux sa soeur épouse de Mre. Frétard de Gadeville, reçu Senné notaire royal en cette ville, y contrôllé et insinué le 15 décembre même année par de St André à la suite duquel est coppie de l’acte de souscription du testament datté du même jour et du procès-verbal d’ouverture dudit testament fait par M. le lieutenant général de la sénéchaussée de cette ville le 14 décembre même année 1758, la ditte expédition signée Senné notaire royal, aussi de nous paraphée et cottée de la lettre M M
- Chesnel d’Ecoyeux
- Frétard de Gadeville
- une expédition en papier de l’inventaire des meubles et effets délaissés par fus Mre. Henri Alexandre Chesnel d’Ecoyeux, ancien mestre de camp, lieutenant-colonel de cavalerie, chevalier de l’ordre royal militaire de Saint-Louis, fait à la réquisition de dame Marie Élisabeth Chesnel épouse de Mre. Jean Frétard de Gadeville, de lui autorisée, le 18 décembre 1758 et jour suivant, signé Senné notaire royal faisant mention être contrôllé en cette ville le 29 du même mois par de St André, paraphée et cottée par la lettre N. N
- Chesnel d’Ecoyeux
- Frétard de Gadeville
- une expédition aussi en papier au timbre de cette généralité datée du 10 août 1759, passé entre haut et puissant Mre. Jean Frétard chevalier seigneur de Gadeville, dame Marie Élisabeth de Chesnel son épouse, de lui autorisée, icelle héritière et donnataire de puissant seigneur Henri Alexandre de Chesnel chevalier seigneur d’Escoyeux et Fouras, chevalier de l’ordre royal et militaire de Saint-Louis, lieutenant colonel de cavalerie d’une part, demoiselle Marie Louise Anne Frétard de Gadeville et de Brie fille majeure d’autre part, haut et puissant Mre. Alexandre de Gallard de Béard, comte chevalier seigneur du Reperre, de Rougniac, seigneur de Mamillaguet, de rochereau, St Hermine et autre lieux, dame Marie Élisabeth de Chesnel d’Ecoyeux son épouse, et haut et puissant M. de Guillouet chevalier seigneur d’Orvilliers, chevalier de l’ordre royal militaire de Saint-Louis, capitaine des vaisseaux du Roi, commandant les gardes de la Marine au port de Rochefort, en son nom est comme mari et exerçant les droits de dame Marie Anne Thérèse de Chesnel icelle présente, à raison de la succession du fus seigneur Henri Alexandre Chesnel seigneur d’Ecoyeux, signé Bernard l’ainé notaire royal qui fait mention ledit acte contrôllé à Cognac le 24 dudit mois d’août par de la Fargue, paraphé et cotté de la lettre O. O
- Frétard de Gadeville
- Chesnel d’Ecoyeux
- Galard de Béarn
- Guillouet d’Orvilliers
- plus une sentence arbitralle rendue par MM. Jacques Compagnon, Michelle Perreau et Pierre Augustin Perreaudeau avocats, entre Jean Frétard de Gadeville chevalier seigneur de Brie tant en son nom, que comme faisant pour Mre. Armand Antonin François Frétard, chevalier de Gadeville son fils, Mre. Louis Alexandre Frétard de Gadeville, chevalier lieutenant des vaisseaux du Roi au département de Rochefort, chevalier de l’ordre royal et militaire de Saint-Louis, demoiselle Marie Louise Élisabeth Frétard de Gadeville et demoiselle Marie Louise Anne Frétard de Gadeville fille à raison des droits respectifs des dittes parties sur différentes prétentions de leurs auteurs, au bas de laquelle est l’acte d’acquiescement des dittes parties à la ditte sentence dattée du 21 avril 1760 signé Jobet notaire royal à Saintes greffier de l’arbitrage, contrôllé en cette ville 23 du même mois par de St André égallement paraphé et cotté de la lettre P. P
- Frétard de Gadeville
- une expédition en grand papier au timbre de la généralité de la Rochelle d’un acte passé entre puissant seigneur Mre. Louis Alexandre Frétard chevalier seigneur de Gadeville, lieutenant des vaisseaux du Roi du département de Rochefort, chevalier de l’ordre royal et militaire de Saint-Louis, demoiselle Marie Louise Frétard de Gadeville fille aînée et demoiselle Marie Louise Anne Frétard de Gadeville, tous héritiers de dame Marie Élisabeth Chesnel d’Ecoyeux leur mère de son vivant épouse de Mre. Jean Frétard de Gadeville chevalier seigneur de Brie, icelle héritière et donnataire de fus M. Henry Alexandre de Chesnel d’Escoyeux, ancien mestre de camp, lieutenant-colonel de cavalerie, chevalier de l’ordre royal et militaire de Saint-Louis son frère d’une part, haut et puissant Mre. Louis François Ignace du Vergier, écuyer chevalier seigneur marquis de Barbe, seigneur haut justicier des paroisses de St Ciers, d’Abezac et St Martin du Bois, chevalier des ordres royaux de Notre-Dame de Mont Carmel et de Saint-Lazare, lieutenant de MM. nos Maréchaux de France à Bordeaux et haute puissante dame Marguerite Duvergier épouse de puissant seigneur Étienne Jean de la Faye d’Ambérac, seigneur de la chatelanie de Polignac, de Jussas et Pommier, en partie de Poiset, autres lieux de lui autorisée, portant licitation par ces derniers en faveur du premier de leur portion de biens sur la succession de dame Élisabeth de Chesnel d’Ecoyeux, datté du 18 avril 1760, passé par Jobet notaire royal à Saintes qui fait mention la minutte y être contrôllée, le 19 du même mois par de Saint André, paraphé et cotté de lettre Q. Q
- Frétard de Gadeville
- Chesnel d’Ecoyeux
- Duvergier et du Vergier
- Faye d’Ambérac
- une expédition en papier du testament solennel fait par Mre. Jean Frétard de Gadeville, chevalier seigneur de Chatenet en Brie, portant donnation de tous ses biens disponibles en faveur de Mre Harmand Antonin François Frétard de Gadeville, demoiselle Marie Louise Elizabeth et Marie Louise Anne frétard de Gadeville, ses trois enfants puinés, datté du 6 mars 1764 signé Robin notaire royal qui fait mention la minutte être controllée et insinuée à Cognac le 19 dumême mois de mars 1764 par De la Fargue, paraphé et cotté par lettre R. R
- Frétard de Gadeville
- une expédition en papier de l’acte passé entre Messire Louis Alexandre Frétard de Gadeville, chevalier seigneur d’Ecoyeux, chevalier de l’ordre royal et militaire de St Louis, Mre Armand Antonin Frétard, chevalier de Gadeville, demoiselle Marie Louise Elizabeth Frétard de Gadeville, et demoiselle Marie Anne Frétard de Gadeville de Brie, tous frères et sœurs, contenant le partage et division entre eux des biens de la succession de Mre Jean Frétard de Gadeville chevalier seigneur de Chatenet en Brie, leur père et d’une portion de ceux de l’hérédité de la dame Marie Elizabeth de Chesnel, leur mère, dattée du 23 juillet 1767 au rapport de Pasquier notaire royal en cette ville, et controllée le 6 août suivant par de St André, paraphée et cottée par lettre S. S
- Frétard de Gadeville
- Chesnel
- une autre expédition de l’acte d’entre Mre. Josué Aimé Loiseau de Montanger, capitaine eu régiment de Loraine héritier en partie de dame Le Sour, décédée épouse de Mre François Xavier Le Moine chevalier de Serigni, ancien capitaine au régiment du Roi infanterie, Mre. Jacques Loiseau lainé écuyer conseiller du Roi au Conseil supérieur du cap et Mre Louis Alexandre Frétard de Gadeville, chevalier seigneur d’Ecoyeux, chevalier de l’ordre royal et militaire de St Louis, ancien lieutenant des vaisseaux du Roi, portant licitation par ces premiers en faveur de ces derniers de leur prétention sur la terre d’Ecoyeux, datté du 28 août 1767, signé Duroux notaire royal à Saint Jean d’Angély quifait mention que le dit acte est controllé au dit St Jean le 11 septembre suivant par Jagniaud, paraphé et cotté par la lettre T. T
- Loiseau de Montanger
- Le Sour
- Le Moine de Sérigny
- Frétard de Gadeville
- une expédition en parchemin du contrat de mariage de Mre. Louis Alexandre Frétard de Gadeville chevalier seigneur d’Ecoyeux, chevalier de l’ordre royal et militaire de Saint-Louis avec Magdelaine d’Aiguière demoiselle fille de Mre. Louis d’Aiguière chevalier seigneur de Sevignac et de dame Anne Mossion de la Gontrie, datté du 5 février 1771, signé Pasquier notaire royal, controllée le 15 du même mois par de St André, paraphé et cotté de la lettre V. V
- Frétard de Gadeville
- Aiguières
- Mossion de la Gontrie
- une autre expédition en parchemin du contrat du second mariage dudit seigneur Louis Alexandre Frétard chevalier seigneur d’Ecoyeux ancien lieutenant de vaisseau du Roi, chevalier de l’ordre royal militaire de St Louis, fils légitime de haut et puissant seigneur Mre. Jean Frétard chevalier et dame Élizabeth de Chesnel avec demoiselle Marie Louise de St Mathieu, fille aussi légitime de Mre. Paul Syderac de St Mathieu chevalier seigneur des Touches et Vilars et de fue dame Catherine de Malvin de Montazet, daté du 16 janvier 1775, signé Laurenceau notaire royal à Pons, y controllé le 28 par Mossion, paraphé et cotté de la lettre X. X
- Frétard d’Ecoyeux
- Chesnel
- Saint Mathieu
- Malvin de Montazet
- une expédition en parchemin de la transaction sur procès passée entre Mre. Louis Alexandre Frétard chevalier seigneur d’Ecoyeux ancien lieutenant des vaisseaux du Roi, chevalier de l’ordre royal et militaire de Saint-Louis, dame Marie Louise Élizabeth Frétard veuve de messire Jean François Dumenil Simon chevalier ancien capitaine d’infanterie au régiment d’Henaut (Hainaut) chevalier de l’ordre royal et militaire de Saint-Louis, messire Élie François de Vassogne chevalier seigneur de Beauchamps et de Brie ancien capitaine au régiment de la Sarre infanterie chevalier de l’ordre royal militaire de Saint-Louis, dame Marie Louise Frétard son épouse de lui autorisée, puissant messire Louis François Ignace de la Faye chevalier capitaine des vaisseaux du Roi, chevalier de l’ordre royal militaire de Saint-Louis, seigneur de la chatelanie de Polignac, messire Charles de Calière des Coustolles chevalier, seigneur de Clérac, des Coustolles et du Haut et Bas Marais, ancien capitaine au régiment de Chartre, chevalier de royal et militaire de Saint-Louis, agissant pour et au nom de dame Marie Magdelaine de La Faye et de messire Étienne de la Faye chevalier, lieutenant des vaisseaux du Roy et demoiselle Marie de la Faye majeure et maîtresse de ses droits et messire Bernard de Bonnevin, chevalier seigneur haut justicier des terres et seigneuries de Sousmoulins, Paumier, Jussac et de la maison noble de Grand Bosset, chevalier de l’ordre royal et militaire de Saint-Louis, agissant pour et au nom de dame Magdeleine de la Faye son épouse suivant sa procuration portant règlement de leurs droits sur la succession de dame Marie Anne Thérèze Chesnel décédée épouse du seigneur Louis Guillouet comte d’Orvilliers et licitation d’iceux en faveur dudit seigneur Louis Alexandre Frétard d’Ecoyeux, dattée du 20 juillet 1786 signé Bigot notaire royal à Saintes y controllé le 4 août suivant par Tardy, paraphée sur l’enveloppe et cottée de la lettre Y Y
- Frétard d’Ecoyeux
- Dumenil Simon
- Vassogne
- La Faye
- Calière des Coustolles
- Chesnel
- Guillouet d’Orvilliers
Et d’autant qu’il ne s’est trouvé dans le dit logis et dans les dits châteaux d’Ecoyeux et de Chesnel d’autres meubles, or, argent, titres et papiers que ceux compris et détaillés au présent inventaire qui les tous sont demeurés dans la puissance de la ditte dame de Saint Mathieu d’Ecoyeux et qu’il est huit heures du soir, nous et elle le requérant, déclarons nous retirer et renvoyons à lundy huit heures du matin pour procéder au jet calcul et clauture dudit présent inventaire fait etant dans le susdit logis demeure de ma ditte dame en présence de Jacques François Fruger, et Claude Arnoux praticiens demeurant en cette ville paroisse de Saint-Michel témoins connus et requis soussignés avec la ditte dame de St Mathieu.
Ainsi signé à la minutte du présent St Mathieu d’Ecoyeux, Fruger, Arnoux et du notaire royal à Saintes soussigné.
Et advenant le lundy cinquième février audit an 1787, huit heures du matin, nous dit notaire royal à Saintes soussigné, nous étant rendu avec nos témoins bas nommés de notre demeure dans le logis où réside la ditte dame Marie Louise de Saint Mathieu veuve dudit seigneur d’Ecoyeux sur la paroisse de Saint-Maurt, de cette ville, et où elle s’est trouvée, avons en sa présence procédé au jet et calcul du présent inventaire pour les sommes portées à chaque article et tirées hors ligne qui se sont trouvées monter et revenir, sauf erreur de calcul, à celle de 71 460 livres quatre deniers. Pour laquelle opération nous avons vaqué depuis la susditte heure de huit du matin jusques à celle de deux de relevée.
Sont générallement toutes les choses portées et établies audit présent inventaire, restées comme dit est, entre les mains et dans la puissance de la ditte dame de Saint Mathieu d’Ecoyeux en sa ditte qualité de veuve et tutrice réelle de ses enfants et que pour leur représentation, le cas y echoyant, fait toutes les obligations, soumissions et renonciations requises en pareil cas.
Fait et clos et arrêté etant dans le susdit logis en présence de Jacques François Fruger et Claude Arnoux praticiens témoins employés à nos précédentes scéances demeurant comme y dit en cette ville paroisse de Saint-Michel qui ont signé avec ma ditte dame.
Ainsi signé à la minutte des présentes St Mathieu d’Ecoyeux, Fruger, Arnoux et du notaire royal à Saintes soussigné.
Contrôllé à Saintes le 14 février 1787.
Reçu 112 livres plus 56 livres et pour les 10 sols pour livre 168 livres Tardy, minutte 6 livres

Total de l’inventaire : 71.460 livres 4 deniers

Suit le pouvoir énoncé dans la séance du 1er février annexé à la minute du présent inventaire.

Nous Marie Louise de Saint Mathieu veuve de Mre. Louis Alexandre Frétard chevalier seigneur d’Ecoyeux tutrice et curatrice réelle de nos trois enfants mineurs désirant faire procéder à la continuation de l’inventaire des meubles et effets mobiliers composant notre communauté avec le dit fu seigneur d’Ecoyeux, sans cependant entendre nous nuire, ni préjudicier et sous toutes nos réserves et protestations de fait et de droit, requérant monsieur Chety notaire royal à la résidence de la présente ville, se transporter au logis nous appartenant paroisse de Villars près Pons aux fins de la ditte continuation, et attendu notre indisposition actuelle avons constitué pour notre procureur spécial la personne de Pierre Arrivé journallier demeurant au village du Breuil sur la paroisse de Villars à l’effet de comparoitre pour nous devant le dit notaire et l’huissier juré priseur dont il sera accompagné pour faire l’inventaire et mettre en évidence aux dits notaire et huissier priseur de tous les meubles, grains, bestiaux et autres effets mobiliers dépendant de notre ditte communauté etant audit logis et les bâtiments en dépendant pour être du tout faite description par le dit notaire, prisée et estimation par le dit huissier priseur ; promettant avoir pour agréable tout ce qui sera fait par le dit le procureur constitué, lui garantir et relever indemne.

Fait à Saintes le 31 janvier 1787.

Signé à l’original Saint Mathieu d’Ecoyeux pour pouvoir et réquisition.
Contrôlé à Saintes le 31 janvier 1787. Reçu 15 sols signé Tardy
La signature du notaire Chety, au bas de l’inventaire

Répondre à cet article

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
  • [Se connecter]
Votre message
Ajouter un document

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Les mots-clés de l'article

pour en savoir plus sur : 16 Cherves-Richemont - 17 Ecoyeux - 17 Saintes - 18e siècle - Chesnel - Gallard de Béarn - Inventaires - Orvilliers (Guillouet d’) - Polignac (de) - Sainte-Hermine (de) - Sérigny (Le Moyne de) - Vassoigne (de) -

Chercher dans le site

Les plus lus --- Les 50 +

1.  Calendrier révolutionnaire ou républicain - Conversion en date grégorienne

2.  Carte satellite des voies romaines, des chemins anciens de Saintonge, Aunis et Angoumois

3.  Conversion des monnaies d’avant la Révolution en valeur actuelle

4.  FAQ & R - Le Forum Aux Questions ... & aux Réponses

5.  Carte satellite Googlemap avec moteur de géolocalisation : rechercher une ville, une commune, un village


5 articles au hasard

1.  1789 - Bonnes (16) : cahier de doléances de la paroisse

2.  1776 - Etat des revenus du Comté de Matha : compte d’exploitation commenté

3.  1442 - Interrogatoire des frères Plusqualec, seigneurs de Taillebourg, "écorcheurs" en Saintonge et Aunis

4.  1812 - En malle-poste, sur les routes de Charente et de Charente-Inférieure, sous l’Empire

5.  1890 - Bulletin de la Société des Archives Historiques de Saintonge et d’Aunis


Les plus populaires --- Les 50 +

1.  Conversion des monnaies d’avant la Révolution en valeur actuelle

2.  Carte satellite des voies romaines, des chemins anciens de Saintonge, Aunis et Angoumois

3.  Études historiques sur la ville de Cognac et l’arrondissement, par F. Marvaud - Table onomastique

4.  1120 - Cartulaire de l’église d’Angoulême - Terre de Bouchereau à Macqueville (17)

5.  Herpes - Courbillac (16) – a 6th century Frankish cemetery


Brèves --- Toutes

1.  Au château de la Roche Courbon, fête de la préhistoire les 23 et 24 avril 2016

2.  Antiquité-Avenir. Réseau des Associations liées à l’Antiquité - Communiqué de presse

3.  Temples de la Saintonge Maritime : Une histoire mouvementée

4.  2.644.259 visiteurs sur Histoire Passion - Statistiques au 31/12/2013

5.  Archéologie et histoire du fleuve Charente à Taillebourg - Port d’Envaux