Vous êtes ici : Accueil -> Grands thèmes d’histoire locale -> Ponts et chaussées, phares -> 1807 - Routes, marais, canaux en Poitou-Charentes : Projets impériaux de (...)

1807 - Routes, marais, canaux en Poitou-Charentes : Projets impériaux de grands travaux

D 22 février 2009     H 14:35     A Pierre     C 0 messages A 2166 LECTURES


agrandir
O toi qui lis cette belle légende _ Ne cède pas à la propagande !

Construction de grandes routes, assèchement des marais, creusement de canaux : les projets ne manquent pas sous l’Empire. Le financement, à cause de l’effort de guerre, ne permettra pas d’aller jusqu’au bout des rêves.

Source : Recueil Polytechnique des Ponts et Chaussées, Bois et Forêts, Chemins, Routes, Canaux de navigation , Ports maritimes , Exploitation des mines, Dessèchement des marais, Agriculture, Manufactures, Arts mécaniques, Architecture géométrique et hydraulique, et constructions civiles en général. Avec gravures, dédié aux Agriculteurs, aux Ingénieurs, aux Architectes, aux Directeurs, Administrateurs, Conservateurs, Inspecteurs et Entrepreneurs des objets ci-dessus énoncés ; et enfin, à tous les Amis des Arts et du Commerce.

Si la force des armes est le premier soutien de l’État,
L’Agriculture, le Commerce et la Navigation, sont les bases de sa prospérité.

Paris – 1807 – Books Google

Les illustrations sont tirées du même ouvrage.

Note et indication des Marais à dessécher, des Terres incultes à défricher, et des Canaux à faire dans les divers départemens du territoire de l’Empire français , au moyen d’un emprunt proposé par actions et compagnie

Les Départemens de la Vendée et de la Charente Inférieure, contiennent plus de 150 mille arpens de marais où de prairies gâtés par les eaux ; sur les bords de la Sèvre Niortoise seuls, il y en a 65 mille arpens. Les bords de la Charente, de la Seudre et des petites rivières, telle que la Boulonne, en ont d’immenses quantités ; les travaux de dessèchement étendront la navigation. Sur toutes ces côtes on peut multiplier les salines, opération essentielle, puisque la consommation du sel doit doubler, en servant aux animaux el peut-être aux engrais. Les marais de Courcouri, à deux : lieues de Saintes, ne demandent, pour être desséchés, que la suppression de quelques moulins. On en tirerait pour plusieurs millions de tourbe, qui peut se porter dans les Isles de Rhé et d’Oleron, à la Rochelle, à Rochefort, etc., où le bois manque.

Loi du 16 septembre 1807, relative à des impositions pour confection de routes et canaux.

Titre Premier


Route de Confolens à Chasseneuil.

A dater de l’an 1808, et pendant quatre ans, il sera levé un centime additionnel à toutes les contributions directes du département de la Charente, et de plus, deux centimes additionnels à toutes les contributions directes de l’arrondissement de Confolens ; le tout pour former un fonds qui sera exclusivement affecté aux travaux de la route de 3e. classe de Chasseneuil à Confolens.

Le trésor public fournira les fonds supplémentaires qui seront fixés par le Gouvernement.

Divers canaux de navigation, tant projetés qu’exécutés dans l’étendue du territoire de l’Empire Français, faisant suite au tableau servant aux renvois des canaux et rivières figurés à la carte de France, annexée au premier volume du Recueil polytechnique.

- 29e. CANAL. De la Charente, anciennement projeté, à prendre au-dessus de Charroux, pour rejoindre la petite rivière de la Drosne, qui retombe dans la Charente à Mansle, département de la Charente.

- 30e. CANAL. De la Charente à la Tardoire, partant d’Angoulème pour rejoindre à la Rochefoucault ; département de la Charente.

- 37e. CANAL. De la Gironde à la Seugne, anciennement projeté, partant de la petite rivière qui tombe dans la Gironde, proche Bonnel, pour rejoindre la Seugne au-dessus de Blassac, qui tombe dans la Charente au-dessus de Saintes, département de la Charente-Intérieure.

- 38e. CANAL. De la mer au Clain ; anciennement projetté pour le desséchement des marais et lacs qui existent dans cette contrée, et dont les travaux sont ou ont été commencés par ordre de NAPOLÉON 1". Ce canal partant, d’une part, de la Rochelle, joignant la Sèvres à l’embouchure de la petite rivière de Mignon, en se continuant ensuite par Niort-Saint-Maixent, allant toucher au Clain, passe à Poitiers près Clenne, tombant ensuite dans la Vienne à Chatellerault, et va se jeter dans la Loire près Momo ; d’une autre part, côtoyant les Deux-Sèvres jusqu’à la mer, près la petite rivière ou canal de Luçon, départemens de la Charente-Inférieure , des Deux-Sèvres et de la Vienne.

- 39e. CANAL. Du Clain à la Charante, partant du village de Vareilles et allant joindre la Charente au-dessous de Civray, département de la Vienne, anciennement projeté.

- 40e. CANAL. De Thouars à Lausanne, partant de Parthenay pour rejoindre Lausanne à Veuille, qui va, d’une part, dans la Loire par le Clain ; et de l’autre, continuant son nom de Thouars jusqu’à Saumur dans la Loire ; au point duquel un autre canal de dessèchement est anciennement projeté pour aller joindre Moncoulaux, département de la Vienne. Ce même canal, ou un autre, pourrait être continué partant de Parthenay pour communiquer à la rivière de Sèvres près Moncoutaux, qui va tomber dans la Loire à Nantes ; départemens des Deux-Sèvres, de la Vienne, de la Vendée et de la Loire.

- 41e CANAL. De la Sèvres à Laïs, partant de Fauzange et allant rejoindre la Sèvres à Pomeret, départemens des Deux-Sèvres et de la Vendée.

Répondre à cet article

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
  • [Se connecter]
Votre message
Ajouter un document

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Les mots-clés de l'article

pour en savoir plus sur : 16 Angoulême - 16 La Rochefoucauld - 16 Mansle - 17 Saintes - 1804-1815 Empire napoléonien - 19e siècle - 79 Niort - 79 Saint-Maixent-l’Ecole - 79 Thouars - 86 Charroux - 86 Châtellerault - 86 Civray - 86 Poitiers - Département Charente (16) - Département Charente-Maritime (17) - Département Deux-Sèvres (79) - Ponts et chaussées -

Chercher dans le site

Les plus lus --- Les 50 +

1.  Calendrier révolutionnaire ou républicain - Conversion en date grégorienne

2.  Carte satellite des voies romaines, des chemins anciens de Saintonge, Aunis et Angoumois

3.  Conversion des monnaies d’avant la Révolution en valeur actuelle

4.  FAQ & R - Le Forum Aux Questions ... & aux Réponses

5.  Carte satellite Googlemap avec moteur de géolocalisation : rechercher une ville, une commune, un village


5 articles au hasard

1.  1853 - Les foires en Charente, dans l’Almanach Impérial

2.  1529-1549 - Angoulême (16) : Police de la ville. La lèpre. Misère et vagabondage. La peste. Révolte de la Gabelle

3.  1760 - La production du sel dans les marais salants d’Aunis & de Saintonge

4.  1789 - Angoulême (16) : cahier de doléances des maîtres serruriers, maréchaux, taillandiers et forgerons grossiers de la ville et faubourgs

5.  1573 - 1610 - Agrippa d’Aubigné et le Vert Galant : un témoin perplexe des amours d’Henri IV


Les plus populaires --- Les 50 +

1.  Conversion des monnaies d’avant la Révolution en valeur actuelle

2.  Santonismes ou locutions saintongeaises de Bernard Palissy (1506-1589 ?)

3.  Carte satellite des voies romaines, des chemins anciens de Saintonge, Aunis et Angoumois

4.  Three generations of the Anglo-Poitou family of Vivonne, from 13th century “Poitevin mercenary captain” to 14th century “recalcitrant lady”

5.  1819 - Foires et marchés de Charente - Dates et produits vendus


Brèves --- Toutes

1.  Au château de la Roche Courbon, fête de la préhistoire les 23 et 24 avril 2016

2.  Antiquité-Avenir. Réseau des Associations liées à l’Antiquité - Communiqué de presse

3.  Temples de la Saintonge Maritime : Une histoire mouvementée

4.  2.644.259 visiteurs sur Histoire Passion - Statistiques au 31/12/2013

5.  Archéologie et histoire du fleuve Charente à Taillebourg - Port d’Envaux